compteur CFTC

Compteur pour blog gratuit

Archives CFTC

Calendrier CFTC

juin 2016
L Ma Me J V S D
« mai    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Wikipédia

Activité du site

WooRank of cftcchsa.blogvie.com

CFTC CHSA

Compteur de visiteurs en temps réel

Jouer sur prizee

Jeux Gratuits et Cadeaux !

Votez

Trafic Booster

Météo

météo Maubeuge

Tourcoing : le CH Dron à la pointe de la mammographie

juin 27th, 2016 by cftcchsa

Le centre hospitalier Gustave-Dron de Tourcoing vient de mettre en service un nouvel appareil de mammographie dernière génération, dans le service d’imagerie médicale, qui présente de nombreux avantages pour toutes les patientes.

 Les docteurs Éric Kamus et Oana Buraga bénéficient d’un tout nouveau mammographe à l’hôpital Dron.  VDN Les docteurs Éric Kamus et Oana Buraga bénéficient d’un tout nouveau mammographe à l’hôpital Dron.

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Il représente plus du tiers de l’ensemble des nouveaux cas. Les progrès importants réalisés dans ce domaine ont permis de réduire considérablement le taux de mortalité. Parmi les moyens mis en œuvre, le dépistage.

La science progresse et les technologies aussi. L’arrivée depuis une semaine d’un nouvel appareil au service d’imagerie médicale du CH Dron de Tourcoing en est une illustration. Pour le docteur Francesco Molinari, responsable du service, il a été utile et nécessaire d’organiser l’imagerie en diverses filières liées aux organes. De fait, il y a maintenant deux spécialistes sur les problématiques féminines, les docteurs Oana Buraga et Éric Kamus (ce dernier pratiquant aussi au CHR).

Le nouvel appareil est numérisé, dispense de doses de rayonnement beaucoup moins élevées et dispose d’écrans de très haute définition (vérifiés et calibrés chaque jour) permettant une vision plus précise des éventuelles lésions. « Il y a une obligation légale de disposer d’un matériel performant », insiste le docteur Molinari. Terminées les radios appliquées au mur sur un écran lumineux, place à un zoom numérique.

Des examens plus confortables

Mais ce n’est pas tout : avec la méthode de tomosynthèse, le praticien bénéficie d’une vision en trois dimensions comme si le sein était découpé en une multitude de lamelles. Le but est bien de déceler des tumeurs lorsqu’elles sont au stade le moins avancé possible.

L’appareil permet aussi un examen plus confortable pour les patientes et il est possible d’y pratiquer directement des prélèvements (des macrobiopsies) en vue d’examens complémentaires permettant de confirmer les diagnostics.

« À Dron, on est en capacité de mener du diagnostic à la biopsie en allant jusqu’à la chirurgie (qui se pratique à Roubaix) », expliquent les responsables de l’hôpital. « On est au-delà du domaine de la radiologie, on va sur un parcours de prise en charge complète, insiste le docteur Kamus. Le but est d’accompagner la patiente sans l’envoyer de service en service. »

Pour les cadres de santé du service, cela va apporter des améliorations et un meilleur confort pour les patientes, le but étant aussi de rendre le local le plus convivial possible et le moins anxiogène.

Le premier résultat est donné oralement aux patientes, et ce juste après l’examen avant un envoi des conclusions écrites. « Les médecins sont formés à l’annonce maintenant. Mais même s’il existe une gestuelle et un engagement verbal, cela ne remplacera pas l’expérience dans ce domaine », ajoute le docteur Kamus.

Des dépistages trop tardifs dans le secteur

Le service public du versant Nord Est ne bénéficiait pas encore d’un tel matériel. C’est aujourd’hui chose faite et le service espère passer rapidement de 700 mammographies annuelles à au moins 1 200. Le tout se fait bien évidemment en lien avec les gynécologues et les généralistes qui sensibilisent leurs patientes.

On estime qu’une femme sur huit peut être concernée par ce type de cancer, «  d’où l’importance de venir faire un dépistage  », insiste le docteur Kamus. Dans la région nous sommes à plus de 16 % au-dessus de la moyenne nationale ! Dans une frange beaucoup plus réduite, le cancer du sein peut aussi toucher aussi les hommes (1 % de tous les cancers du sein). L’appareil a coûté 350 000 € avec une subvention de 80 000 € votée par l’ancienne majorité du conseil régional.

Le versant Nord-Est n’est pas plus touché par les cancers du sein que dans la moyenne métropolitaine. Cependant, on y constate une prise en charge plus tardive et donc des cancers diagnostiqués sous des formes plus graves. Les raisons ? À Dron, le constat a été dressé d’une population féminine pour laquelle se soigner n’est pas une priorité et ce principalement pour des raisons d’ordre économique et de précarité.

Mais, comme ailleurs, prédomine la crainte du diagnostic et le déni de la maladie. Conséquences : une première consultation tardive, des prises en charges plus lourdes et à terme, une mortalité importante. Parmi les patientes ayant consulté à Dron, 48 % viennent de Tourcoing, 33,5 % de la Vallée de la Lys, 6,5 % de l’arrondissement de Lille.

Nord Eclair….

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

La CFTC adresse toutes ses condoléances

juin 27th, 2016 by cftcchsa

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Jacqueline.

La CFTC adresse toutes ses condoléances à toute sa famille !

Posted in Actualité, Positions CFTC | Réagir »

La CFTC condamne fermement les actes de violence à l’Hôpital Necker

juin 27th, 2016 by cftcchsa

En marge de la manifestation de la Loi EL Komri, organisée par sept organisations syndicales (la CFTC ne s’était pas associée), plusieurs centaines de casseurs infiltrés dans le cortège syndical s’en sont pris à des devantures et des bâtiments publics tout au long du parcours.
Plus grave encore, ces casseurs s’en sont pris au symbole même d’une République basée sur le bien commun que sont nos services publics de santé (la maison de Solenn, une maison médicalisée pour adolescents, qui dépend de l’hôpital Cochin, l’hôpital Necker pour enfants malades).

La Fédération CFTC Santé Sociaux condamne vigoureusement ces faits, indignes d’un pays comme la France.necker.jpg
Ces casseurs n’ont pas leur place dans notre société car:
- lorsque l’on s’attaque à nos enfants, c’est à leurs familles que l’on s’attaque ;
- lorsque l’on s’attaque à nos services publics, c’est à notre modèle de société que l’on s’attaque ;
- lorsque l’on s’attaque à nos hôpitaux, c’est aux personnels hospitaliers que l’on s’attaque.
Le mot d’Héloïse, hospitalisée à l’Hôpital Necker en dit plus que tous les beaux discours.
Les personnels sont présents pour prodiguer des soins, pas pour se faire agresser.
Les soignants soignent vos maux mais qui soignent les maux des soignants ?
Un slogan « Ne travaillez jamais ! » bien loin de la réalité hospitalière tagué sur les vitres de Necker, pendant que l’on répare les dégâts.

cp_greves-degradations.jpg

Posted in Actualité, Informations CFTC, Positions CFTC | Réagir »

Suivi post-professionnel : décret du 22 juin 2016

juin 25th, 2016 by cftcchsa

Publication au Journal officiel du 24 juin 2016 du décret n°2016-828 du 22 juin 2016 relatif au suivi médical post-professionnel des agents des établissements publics de santé, sociaux et médico-sociaux exposés à un agent cancérogène, mutagène ou toxique pour la reproduction.

Ce décret harmonise les modalités de mise en œuvre du suivi médical post-professionnel des agents de la fonction publique hospitalière.

Il entre en vigueur le 1er septembre 2016.

Il prévoit notamment que :

  • l’attestation d’exposition est établie après avis du médecin du travail et conformément au modèle défini par l’arrêté mentionné à l’article D. 461-25 du code de la sécurité sociale
  • le bilan annuel de la mise en œuvre du suivi médical post-professionnel est présenté devant le CHSCT
  • le dossier individuel de l’agent, distinct du dossier médical, comportant l’ensemble des fiches d’exposition ou de prévention des expositions établies par les établissements employeurs de l’agent est transmis au médecin du travail de l’établissement d’accueil ainsi qu’au service du personnel, sauf refus de l’agent.

Vous trouverez, en cliquant ici, le décret.

Posted in Actualité, Informations CFTC, CHSCT | Réagir »

Balayer certaine fausses idées sur la CFTC !

juin 25th, 2016 by cftcchsa

page-cftc_pourquoi-adherer_fausses-idees.jpg

 

.

La CFTC, c’est que pour les cathos !
Le syndicat CFTC porte des valeurs universelles et accueille toutes les sensibilités. Nous avons de nombreux musulmans adhérant à l’Union Locale Sambre-Avesnois. Elle place l’Homme au centre de l’entreprise et milite pour la défense du bien commun. La voix de chaque salarié est entendue.

.

Être syndiqué, les patrons n’aiment pas ça !
Toute adhésion est confidentielle.
En plus, les employeurs reconnaissent la CFTC comme un syndicat de négociation et de construction sociale. Ils ont d’ailleurs besoin de discuter avec des interlocuteurs formés, c’est pourquoi ils sont eux-mêmes syndiqués à 70% !

.

Tous les mêmes, les syndicats, toujours prêts à gueuler
Ce ne sont pas ceux qui font le plus de bruit qui agissent le plus ! Pour la CFTC, défiler dans la rue est l’ultime action lorsque toute négociation est devenue impossible.

.

Ça coûte cher ?
Le montant de la cotisation dépend du montant de vos revenus.
Que vous soyez imposable ou non, vous avez droit à un crédit d’impôt au titre des cotisations syndicales (66% de la cotisation versée dans la limite de 1% du revenu brut).
Exemple : Une adhésion annuelle à 113,16 € ne coûte, en réalité, que 39,21 €.

.

Pas besoin d’un syndicat, j’ai pas de boulot
S’informer pour mieux rebondir est capital, surtout en période de chômage.
Intégrer un syndicat, c’est bénéficier d’un soutien grâce à un réseau professionnel au cœur de l’actualité sociale et économique, sectorielle et géographique.

.

Trop idéologiques, pas assez concrets les syndicats
En tant qu’adhérent CFTC, vous bénéficiez de nombreux services :
- une mutuelle* (par le biais de la MACIF)
- des informations juridiques en cas de problème avec votre voisin, votre nounou…par le biais d’ORGECO -Familles rurales.

- une assistance sur des questions de vie professionnelle
- une protection juridique*  (par le biais de la MACIF) si besoin.

.

Trop loin de la réalité du terrain
857 syndicats répartis sur tout le territoire, une structure dans chaque région et dans chaque département, le terrain est au cœur de l’action CFTC.

C’est aussi à vous qu’il appartient, demain, de nous faire connaître vos préoccupations !

.

Qu’est-ce que ça me rapporte ?
Maîtriser sa vie professionnelle, pouvoir rebondir, gagner en sérénité !

.

Les syndicats sont achetés par le gouvernement
Quel gouvernement ? Depuis sa création en 1919, la CFTC agit librement et en toute indépendance. Elle vit de subventions et de cotisations. Tous les comptes sont publics et accessibles sur www.cftc.fr.

.

Je n’ai pas de temps
Adhérer prend deux minutes. Après, vous y consacrerez le temps que vous souhaitez.

* sous certaines conditions 

Posted in Bon à savoir, Actualité, Informations CFTC, Tracts | Réagir »

Journal La Sambre du 24/06/2016

juin 24th, 2016 by cftcchsa

hochart.jpg

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

Des chercheurs lillois révisent les modalités de traitement de l’AVC

juin 24th, 2016 by cftcchsa

Dans le Nord - Pas-de-Calais, 15 500 personnes sont victimes chaque année d’un accident vasculaire cérébral (AVC), 3 300 n’en survivent pas. À Lille, une équipe de médecins revisite la prise en charge hémorragique.

 Le professeur Cordonnier estime que deux millions de personnes souffrent dans le monde d’AVC provoqué par une hémorragie. Le professeur Cordonnier estime que deux millions de personnes souffrent dans le monde d’AVC provoqué par une hémorragie.

L’étude a été menée par des Lillois avec le concours de médecins hollandais et britanniques. Ses conclusions viennent d’être publiées dans le prestigieux magazine The Lancet, la bible mondiale de la recherche médicale. Elle concerne la manière dont sont traités les patients qui ont subi une hémorragie cérébrale, la forme la plus mortelle de l’AVC. « C’est aussi la première cause de handicap pour les personnes qui en survivent », ajoute Charlotte Cordonnier, professeur de neurologie à l’hôpital Roger-Salengro du CHRU de Lille.

310 AVC à Lille l’an passé

L’étude suggère ainsi une modification des recommandations pour le traitement des patients qui ont subi une hémorragie cérébrale alors qu’ils prenaient de l’aspirine. Les chercheurs ont constaté que la transfusion de plaquettes réduisait la chance de récupération des victimes. « Cela n’améliore pas l’état mais ça l’aggrave », résume le professeur Cordonnier. Jusqu’à présent, la transfusion de plaquettes (fragments de cellules sanguines jouant un rôle essentiel dans la coagulation) était utilisée dans l’espoir d’une meilleure récupération de l’état de santé du patient sous aspirine. Il était imaginé qu’elles pouvaient bloquer les vaisseaux sanguins rompus et prévenir ainsi l’aggravation du saignement dans le cerveau.

En comparant deux groupes de patients, les chercheurs ont pu constater que les transfusions de plaquettes augmentaient le risque de décès et d’invalidité à long terme comparé à une prise en charge classique, sans transfusion.

À ce jour, l’équipe de recherche précise que les causes liées à ces constatations ne sont pas connues. Elle estime que le traitement pourrait provoquer des caillots et aggraver les saignements.

À Lille, sur 227 000 habitants, 310 ont subi un AVC l’an passé.

Risque de démence

Selon les mêmes chercheurs de l’Inserm lillois, les lésions hémorragiques du cerveau ont des points communs avec la maladie d’Alzheimer. Ces lésions ont aussi une influence sur le risque de démence. Tels sont les résultats, également publiés dans The Lancet, menés sur des patients suivis depuis quatorze ans. Ainsi, l’incidence des démences après hémorragie cérébrale se monte à 14 % un an après l’AVC et à 28 % après quatre ans. Grâce à ces travaux, de nouveaux traitements vont pouvoir être envisagés pour prévenir ces troubles cognitifs.

La Voix du Nord...

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

Suppression de postes et de lits à la maternité : les salariés en grève

juin 24th, 2016 by cftcchsa

Une vingtaine de grévistes, réunis en intersyndicale, ont distribué des tracts devant l’hôpital.

greve-chsa.jpgPhoto Sami Belloumi

MAUBEUGE.

« La maternité est la vitrine de l’hôpital, ces suppressions vont avoir des conséquences sur la qualité des soins et les conditions de travail », déplore Malika Choukri. Avec neuf lits sur 29 qui viennent d’être supprimés à la maternité, et la suppression de quatre postes, la secrétaire du syndicat Sud Santé craint de graves conséquences. « Nous sommes déjà en manque d’effectifs alors que le nombre de naissances, entre 1 000 et 1 050 par an, est stable. »

On parle souvent de la mauvaise image de l’hôpital de Maubeuge, mais ce genre de mesure ne va pas dans le bon sens.

Une mesure, prise par la direction, incomprise pour trois des quatre syndicats réunis en intersyndicale (FO, Sud, CGT), qui pointent déjà les premiers effets. « La semaine dernière, nous avons eu 26 patients pour 20 lits », détaille Frédéric Busin, secrétaire de Force ouvrière. Conséquence : la réouverture des lits dits « de réserve », ceux-là mêmes qui viennent d’être supprimés, « avec le même nombre de personnel soignant pour les gérer ».

Soins rapides, impact sur le relationnel, course quotidienne… Les syndicats se veulent moins rassurants que la direction à l’endroit des patients. « Le personnel ne peut plus prendre le temps. Devenir maman n’est pas évident, le relationnel fait aussi partie des soins », poursuit Malika Choukri. Et son homologue de la CGT de citer l’exemple, dans un autre service, de cette femme âgée en attente de récupération de son bassin qui, malgré ses appels, n’a pu être visitée que deux heures plus tard. « On ne peut pas demander à l’usager d’être deux ou trois par chambre, nous voulons une prise en charge globale et agréable. On parle souvent de la mauvaise image de l’hôpital de Maubeuge, mais ce genre de mesure ne va pas dans le bon sens », assure Kalida Pilaete, qui pointe, comme ses collègues, une « mauvaise répartition du budget ».

La Voix du Nord, édition Avesnes….

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

Orthophonistes : Des grilles salariales inacceptables

juin 24th, 2016 by cftcchsa

La première réunion sur les grilles salariales dans le cadre du groupe de travail sur l’attractivité des métiers de la rééducation à l’hôpital public, a finalement été avancée au vendredi 17 juin grâce à une forte mobilisation.
Lors de cette réunion, le ministère de la Santé n’a proposé qu’un nivellement par le bas de toutes les professions de la rééducation, quel que soit leur diplôme. Ainsi les orthophonistes, au diplôme master, se retrouvent à des grilles équivalant à un diplôme de licence !
Le ministère de la santé veut maintenir une situation inacceptable : la profession la plus féminisée de la fonction publique (à plus de 97%) resterait donc la profession dont les compétences et les études sont les plus dévalorisées.
La formation initiale universitaire des orthophonistes est passée à 4 ans en 1986 puis à 5 ans (reconnaissance grade master) en 2013. Malgré cela, le gouvernement décide aujourd’hui que les grilles salariales dans la fonction publique hospitalière vont seulement évoluer de bac+2 à bac+3 !
La date choisie pour la publication des grilles de salaires et le refus d’inverser le calendrier ne laissaient malheureusement que peu d’espoir quant à ce qui serait proposé. L’intersyndicale des orthophonistes et les étudiants l’ont dénoncé depuis plusieurs mois et cela à juste titre ! La proposition du gouvernement, remise sur table lors de la réunion et non à l’avance comme la délégation l’avait exigé, est inacceptable !
Après un calendrier incohérent et la rétention des grilles salariales, le ministère nous propose finalement des grilles totalement inadaptées à notre niveau de qualification, de compétences et d’engagement !
Aucun argument ne peut justifier une sous-rémunération pareille ! Rien ne justifie que nous restions la profession à bac+5 la plus mal rémunérée de toute la fonction publique !
Les étudiants et les professionnels ont déjà montré à de nombreuses reprises leur détermination à défendre leur métier, l’accès aux soins pour tous leurs patients, et la qualité de formation des futurs professionnels. Ils continueront tant que le gouvernement ne prendra pas de mesures adaptées ! Loin d’être sidérés face à un tel mépris et face à la disparition de notre profession, nous appelons tous les orthophonistes et étudiants à une mobilisation encore plus forte et au rassemblement le 24 juin, date de la prochaine réunion du groupe de travail.

orthophoniste.jpg
Rendez-vous devant le ministère de la santé à 11h00 !

Posted in Actualité, Informations CFTC, Tracts, Positions CFTC | Réagir »

Hôpital et Maison de retraite : La CFTC réagit (La Sambre 24/06/2016)

juin 24th, 2016 by cftcchsa

hochart-ecrit.jpg

hochart-photo.jpg

hochart-sous-photo.jpg

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

« Posts précédents



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 5792 articles | blog Gratuit | Abus?