compteur CFTC

Compteur pour blog gratuit

Archives CFTC

Calendrier CFTC

mars 2012
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Wikipédia

Activité du site

WooRank of cftcchsa.blogvie.com

CFTC CHSA

Compteur de visiteurs en temps réel

Jouer sur prizee

Jeux Gratuits et Cadeaux !

Votez

Trafic Booster

Météo

météo Maubeuge

Les Fédérations CFTC et FO Une urgence : Sauver la CCNT 51

mars 20th, 2012 by cftcchsa

- Nous sommes à huit mois de l’échéance à laquelle 15 points essentiels de la CCNT 51 pourraient disparaître. Il y a donc urgence à tout mettre en oeuvre pour obtenir la restauration à 100% des droits conventionnels.
- Des organisations syndicales considèrent, pour leur part, qu’il faut engager la négociation d’une Convention Collective Unique de branche (BASS).
- Les fédérations FO et CFTC considèrent, quant à elles, que la négociation d’une CCU nécessiterait plusieurs années pour aboutir, et ce, sans aucune garantie, sur le fait que le « niveau » des droits collectifs conventionnels soit au moins égal à ce qui existe dans les différentes Conventions Collectives Nationales.
- Quelle organisation syndicale pourrait prendre le risque que la CCNT 51 soit amputée de 15 points essentiels sans aucune véritable contrepartie avantageuse ?
- C’est pourquoi, conscientes de l’importance de leurs responsabilités en la matière, les fédérations FO et CFTC considèrent qu’il ne doit y avoir aucun obstacle pour préserver l’essentiel de la Convention Collective Nationale.
- Aujourd’hui, l’urgence c’est l’unité pour la défense de la CCNT 51 et sa restauration à 100%. L’urgence c’est de faire reculer la FEHAP sur les 15 points qu’elle a dénoncés.
- Les fédérations FO et CFTC se déclarent disponibles à l’action commune jusqu’à la grève, sans préalable, pour obtenir de la fédération patronale le retrait de la dénonciation des 15 points et l’augmentation des salaires.
Paris, le 19 mars 2012
Contacts :
FO Santé : Catherine ROCHARD
FO Social : Pascal CORBEX
CFTC Santé Sociaux : Michel ROLLO, Denis LAVAT

Posted in Convention collective | Réagir »

Pendant la campagne électorale, la vie continue

mars 20th, 2012 by cftcchsa

Pendant la campagne électorale, la vie continue

L’édito de Pascale Coton pour La Lettre confédérale CFTC 1392 du 15 mars 2012

Depuis le début de l’année, chaque semaine nous apporte son lot de surenchères démagogiques et de sondages auxquels on fait dire tout et son contraire. Il est fort probable que l’ouverture de la campagne officielle, ce lundi, accélère le processus.

 

Comme nous sommes loin de la réalité vécue par les salariés ! Car pendant que nos candidats s’affrontent sur des sujets futiles et avancent des mesures toutes plus farfelues les unes que les autres, les plans sociaux et les fermetures d’usines se poursuivent, la précarité s’intensifie, le malaise des familles s’étend, le mécontentement s’amplifie…

 

Les réorganisations que rien ne semble justifier dans les entreprises et dans la Fonction publique, mais aussi dans les organismes sociaux se font au détriment du personnel qui finit par perdre ses repères. Aucun secteur n’est épargné, toutes les régions sont touchées. Le Code du travail, qui restait le seul rempart des salariés face aux assauts des chefs d’entreprises, est l’objet de remises en cause incessantes. Et ce n’est pas la négociation sur les accords dits « de compétitivité » qui pourrait remotiver des salariés à qui on n’a rien d’autre à proposer que des baisses de salaires et une augmentation du temps de travail.

 

Jusqu’à l’élection présidentielle, il sera difficile, pour les syndicats, d’exister à l’échelon national. Raison de plus pour affirmer notre présence sur le terrain… même si parfois nous avons l’impression de nous sentir bien petits devant la détresse de certains salariés ou de certains militants qui n’ont plus la force de continuer, même si nous devons déplorer que nos paroles, nos gestes, nos combats ne suffisent pas toujours à les garder près de nous et de leur famille.

 

Ceci nous ramène à notre signature « la vie à défendre ». Chaque vie est un combat, chaque vie est à défendre, et c’est ce que nous faisons tous les jours sans nous en rendre compte. Nous sommes des personnes importantes, la CFTC est importante, ne laissons personne en douter.

 

Pascale Coton
Secrétaire générale

Posted in Actualité, Informations CFTC, Positions CFTC | Réagir »

Déclaration intersyndicale contre l’ordre infirmier

mars 20th, 2012 by cftcchsa

L’Intersyndicale Nationale (CFDT, CFTC, CGT, FO, UNSA Santé et Sociaux, SUD) a interpellé dans une déclaration commune le Conseil supérieur de la fonction publique hospitalière (CSFPH) qui se déroulait le 16 mars 2012 :

Déclaration intersyndicale contre l'ordre infirmier

Monsieur le Président du CSFPH,
Madame la Directrice Générale de la DGOS,
L’Intersyndicale Nationale (CFDT, CFTC, CGT, FO, UNSA Santé et Sociaux, SUD) souhaite profiter de ce Conseil Supérieur pour faire une déclaration liminaire commune sur un point particulier et unique qui concerne le dossier de l’ordre infirmier.
Le 23 février 2012 au cours du dernier CSFPH, interpelée par les organisations syndicales de la FPH sur :

  • Les difficultés rencontrées par les personnels infirmiers et
  • Le frein au recrutement et à la mise sous statut des IDE non adhérents à l’ordre infirmier,

Madame Annie PODEUR, Directrice Générale de la DGOS en réponse aux organisations syndicales a rappelé, si besoin était, que l’absence d’adhésion à l’ordre ne devait pas empêcher le recrutement dans les établissements de santé, ainsi que la mise sous statut et la titularisation des nouveaux diplômés.
Nous avons accueilli favorablement cette déclaration qui confirme ainsi l’analyse des organisations syndicales. L’adhésion n’est pas obligatoire pour travailler et intégrer la fonction publique et nous en déduisons que si ce n’est pas un impératif dans le secteur public, ce ne peut pas non plus en être un dans le secteur privé.
Il s’avère aujourd’hui que malgré cette position claire et ferme de la DGOS, les problèmes subsistent et les pressions sur de nombreux collègues se poursuivent et s’amplifient :

  • Lettre de relance et de menace de l’ordre ;
  • Pression au niveau des procédures de recrutement ;
  • Pression au niveau des demandes de prise en charge de promotion professionnelle des collègues qui souhaitent s’inscrire dans une formation qualifiante (ex : IADE, IBODE, Puéricultrice, cadres de santé).

Ces situations ne peuvent perdurer car elles sont déstabilisantes pour l’ensemble de la profession. C’est pourquoi, nous demandons solennellement et expressément, dans la continuité des propos de Madame Annie PODEUR, que la DGOS adresse une instruction précise aux ARS et aux établissements indiquant clairement la position prise au cours du CSFPH du 23 février 2012 et dont nous ne doutons pas qu’elle soit réaffirmée aujourd’hui dans les mêmes termes.
Nous souhaitons que cette instruction DGOS soit rapide, claire et ferme, ce qui permettra de réaffirmer que les seules obligations réglementaires pour exercer la profession d’infirmier(e) sont :

  • Une inscription au fichier ADELI, qui ne nécessite pas inscription ordinale ;
  • La possession du diplôme d’Etat validant la formation suivie.

Nous vous remercions pour votre écoute et  pour votre attention.

Posted in Infirmières LMD, Actualité, Informations CFTC, Positions CFTC | Réagir »

Vers la suspension des actions de recouvrement de l’Ordre infirmier

mars 20th, 2012 by cftcchsa

Xavier Bertrand a adressé le 16 mars 2012 un courrier au président de l’ordre infirmier, Didier Borniche, dans lequel il l’incite à suspendre les actions de recouvrement des cotisations ordinales de l’année 2011.

Dans ce courrier, Xavier Bertrand indique que son « attention a été attirée par les représentants des organisations syndicales représentatives (CFDT, CFTC, CGT, FO, UNSA, SUD) de la Fonction publique hospitalière sur les courriers qui ont été adressés à des personnels infirmiers portant rappel avant contentieux du versement de la cotisation annuelle 2011-2012 ».
Xavier Bertrand a pris connaissance des courriers adressés aux professionnels infirmiers et considère que « le ton comminatoire de cet appel de cotisation semble tout à fait inadapté, contrairement aux engagements que le conseil national semblait avoir pris ». Il précise également que l’ordre ne doit pas « se constituer contre les infirmiers et les infirmières ».
Le ministre de la Santé conclut son courrier en indiquant « qu’il serait opportun de suspendre l’action de l’organisme (…) mandaté pour opérer le recouvrement des cotisations ordinales de l’année 2011 ».

application/pdf iconCourrier de X. Bertrand à l’ordre infirmier

 

Vu sur le blog du syndicat CFDT Santé Sociaux

Posted in Infirmières LMD, Actualité | Réagir »

LES DESERTS MEDICAUX

mars 20th, 2012 by cftcchsa

Le débat sur la démographie médicale n’est pas nouveau, on peut même dire qu’il fait parti de ces sujets qui reviennent à intervalle régulier occuper l’espace politique et médiatique.

Discuter de la problématique des déserts médicaux  c‘est s’intéresser à la fois au nombre de médecins c’est-à-dire à l’effectif médical mais également à leur répartition sur le territoire, c’est-à-dire à l’offre de soin

CE QU’EN PENSE LA CFTC

Le gouvernement ne souhaite pas recourir à des mesures coercitives à l’égard des médecins alors qu’il en existe pour les autres professions de santé. Il privilégie, au contraire, les mesures incitatives.

Il est vrai que l’on a pu observé  à  l’étranger  (Allemagne,  Québec) que des  mesures  coercitives entrainent  un  effet  pervers inverse rapide, avec un déficit d’engagement dans la filière médicale, et une réorientation des professionnels de santé vers  d’autres  métiers. La CFTC, quant à elle, demeure favorable à la liberté d’installation des médecins toutefois cette liberté à des limites.  En effet, les mesures financières ne sont pas efficaces pour lutter contre les déserts médicaux. Cet aspect financier n’est pas négligeable mais il n’est pas le seul paramètre dans le choix des lieux d’exercice. L’efficacité des incitations financières n’est pas suffisante, notamment en raison de l’évolution du profil des médecins (70 % de ceux qui sont en fin d’études sont des femmes) et de leurs attentes sur le plan de l’environnement de travail, l’accueil familial et de la qualité de vie.

Les pouvoirs publics doivent être les garants de l’égalité d’accès aux soins et des soins de qualité. L’Assurance maladie doit, elle aussi, jouer pleinement son rôle sur ce dossier.

La CFTC considère qu’une médecine de qualité ne peut se construire que dans l’unité médicale, gérée et rassemblée au sein d’une convention médicale unique, mais tenant compte des spécificités d’exercice coordonnée. La qualité sert la personne. C’est maintenant aux syndicats de médecins d’accepter et de travailler à l’organisation de cette liberté d’installation. Il est impératif d’inscrire un nouveau principe à la médecine libérale, celui de l’égal accès aux soins pour toutes personnes résidantes sur le territoire.

La question du bon équilibre entre le nombre de généralistes et le nombre de spécialistes doit être aussi abordée. De même, les mutations internes à la médecine comme la féminisation du corps médical, le désir de développer le travail en groupe ou encore de réduire son temps de travail doivent être prises en compte. Plus généralement, dans la mesure où les décisions prises aujourd’hui détermineront le visage de la médecine française pour les deux décennies à venir, il indispensable de prendre le temps de la réflexion et de la concertation. La CFTC défend depuis longtemps une certaine conception de la médecine dont l’objectif doit être d’assurer un haut niveau de santé pour l’ensemble des citoyens. En voici les principes :

1/ L’accès de tous à des soins primaires de qualité par une formation médicale initiale adaptée (notamment par le développement d’une culture de santé publique) comme pour l’ensemble des professionnels de santé et de premiers secours (pompiers, SMUR…). De la qualité des besoins primaires offerts dépend le plus souvent la survie des victimes d’accident sanitaire ;

2/ La conciliation des temps de vie professionnelle et vie privée qui correspond à un désir fort des nouvelles générations de médecins ;

3/ Une gestion locale de la démographie médicale qui doit tenir compte des principes de liberté d’installation des médecins mais aussi d’égalité d’accès aux soins sur l’ensemble du territoire nationale. Dans le cas d’une saturation du territoire concernée, la demande du médecin serait placée sur liste d’attente. En tout état de cause, la CFTC est défavorable aux mesures de déconventionnement des professionnels de santé car en l’état actuel du système de soins, elles ne feraient qu’accentuer les difficultés.

4/ L’État est le garant de la sécurité sanitaire et du principe constitutionnel de protection de la santé. Il doit assurer le respect de l’égalité de l’accès aux soins, primaires ou secondaires. Pour assurer la réalisation de ces objectifs, l’harmonisation et la coordination des pratiques médicales entre la ville et l’hôpital sont plus que jamais nécessaire.

Pour la CFTC, il est urgent de réformer les études médicales afin de développer la culture en santé publique de l’ensemble des professionnels de santé, mais aussi de les sensibiliser à l’organisation et à la régulation du système de soins et de son financement solidaire par la Sécurité sociale. La CFTC considère comme indispensable de la réalisation de stages dans les zones sous dotées et de donner tous les moyens nécessaires pour favoriser ceux-ci (aides au logement et aides au  transport).

Pour la CFTC, il convient de réfléchir à des mécanismes encourageants le remplacement dans les zones déficitaires. La CFTC encourage également le développement de la télémédecine.

Enfin, la CFTC juge indispensable d’introduire dans la discussion autour de la démographie médicale d’autres secteurs également en déshérence tels que la médecine scolaire et la médecine du travail :

   -    la médecine du travail, marginalisée, est laissée à l’abandon alors même que la prévention médicale sur les lieux de travail répond à des impératifs de santé publique, que le nombre de salariés à prendre en compte est énorme (23 millions) et que la question de l’allongement des durées d’activité est une condition nécessaire au maintien de notre système solidaire de Sécurité sociale.

    -       la médecine scolaire est, elle aussi, en déshérence quand bien même on connaît les enjeux d’un investissement massif en direction de la jeunesse. La médecine scolaire doit redevenir un acteur institutionnel de premier plan afin d’assurer des missions de prévention, d’information, d’éducation et de dépistages auprès des publics scolarisés.

La CFTC, syndicat de construction sociale,

Est présente tous les jours à vos côtés pour défendre vos intérêts

et vous conseiller dans vos démarches.

 

Posted in Actualité, Informations CFTC, Positions CFTC | Réagir »

Risques professionnels : moins de contraintes physiques, mais plus de tensions

mars 20th, 2012 by cftcchsa

Etudes et rapports :

Depuis plus de 15 ans, les expositions aux risques professionnels des salariés ont évolué de manière très différente : les contraintes physiques ont diminué tandis que l’intensité au travail a augmenté. C’est le constat fait par la Dares dans une étude publiée le 16 mars.
L’intensité du travail et la tension au travail (job strain) ont considérablement augmenté depuis près de 20 ans. La part des salariés du secteur privé exposés à au moins trois contraintes déterminant le rythme de travail a ainsi augmenté de 6 points entre 1994 et 2010.

De 1994 à 2003, dans le secteur privé, l’intensité du travail a augmenté tout comme les marges de manœuvre, tandis que les expositions aux contraintes physiques dans le travail ont reculé. Entre 2003 et 2010 en revanche, les rythmes de travail et les contraintes physiques se stabilisent alors que l’autonomie des salariés les plus qualifiés recule.

Sur cette dernière période, les salariés se plaignent moins souvent de manquer de moyens pour faire correctement leur travail, mais ils signalent plus fréquemment subir des comportements hostiles ou ressentis comme tels dans le cadre du travail.

2012-023 - L’évolution des risques professionnels dans le secteur privé entre 1994 et 2010 (mars 2012) (pdf - 205 ko)

Posted in Actualité, Informations CFTC, CHSCT | Réagir »

De 5 h 30 à 20 heures la crèche inter-entreprises ouverte.

mars 20th, 2012 by cftcchsa

La Voix du Nord

 Les enfants seront répartis sur deux espaces différents en fonction de leur âge.

Les enfants seront répartis sur deux espaces différents en fonction de leur âge.

Dans des locaux tout neufs qui n’attendaient plus qu’eux, les premiers enfants sont arrivés hier à la crèche inter-entreprises de Feignies.

Si les jouets aux couleurs pimpantes l’ont vite emporté sur le chagrin de la séparation, c’est comme souvent les parents qui semblaient avoir le plus de mal à partir.

 

Accueillant les enfants de 5 h 30 à 20 heures, la crèche propose des heures de garde adaptées aux organisations de MCA et du centre hospitalier de Sambre-Avesnois. À elles deux, les entreprises ont déjà réservé près des deux tiers des places disponibles pour leurs employés.

Des infrastructures qui ne sont pas pour déplaire aux parents : « Nous avions déjà trouvé une assistante maternelle, mais quand on a eu la possibilité de laisser notre fils dans cette crèche, on a changé d’avis », explique Sophie Brendler, mère du petit Alexis tout juste âgé de quatre mois. « Je préfère ce genre de structures, il y a plus d’enfants, plus de matériel et un encadrement qui me rassure d’avantage. Je trouve que ça permet un meilleur éveil. » Des places sont encore disponibles au sein de cette structure. Elles sont ouvertes aux salariés du privé comme aux municipalités et professions libérales.

Au total, la crèche devrait accueillir environ 80 enfants. •

Renseignements : Tél : 03 27 08 86 64.

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »





Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 4496 articles | blog Gratuit | Abus?