compteur CFTC

Compteur pour blog gratuit

Archives CFTC

Calendrier CFTC

mai 2017
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Wikipédia

Activité du site

WooRank of cftcchsa.blogvie.com

CFTC CHSA

Compteur de visiteurs en temps réel

Jouer sur prizee

Jeux Gratuits et Cadeaux !

Votez

Trafic Booster

FELLERIES-LIESSIES : Obésité, le service médico-diététique

mai 20th, 2017 by cftcchsa

de l’hôpital veut inverser les courbes.

Le service médico-diététique de l’hôpital départemental accueille des patients obèses venant de toute la France pour des programmes de quatre semaines. Dans ce cadre exceptionnel, en plein bocage, une prise en charge pluridisciplinaire est organisée autour de la personne.

Mélanie Véricel est rayonnante et ce n’est pas seulement à cause de cette élégante tenue qui met en valeur ses formes pulpeuses. Cette patiente de Sains-du-Nord, âgée de 61 ans, vient de terminer sa première semaine au sein de l’unité médico-diététique de l’hôpital de Felleries-Liessies et la pesée hebdomadaire lui donne le sourire, l’aiguille penche du bon côté. C’est important pour cette femme en surpoids envoyée ici par son médecin traitant, mais là n’est pas l’essentiel. En venant suivre ce programme de quatre semaines, Mélanie Véricel voulait surtout «  corriger des mauvaises habitudes alimentaires. Si je perds des kilos c’est bien, mais je veux surtout apprendre  ». Au sein d’un groupe où se créent amitié et entraide, dans un cadre naturel exceptionnel, Mélanie Véricel suit une prise en charge diététique, mais aussi des ateliers qui tous participent à la perte de poids : activités sportives (volley, gym, marche nordique, vélo), cours de diététique, cours de cuisine, estime de soi, soins médicaux. Dans ce programme complet, il y a aussi des moments des joyeuses distractions : Mélanie ne manquerait pour rien au monde le karaoké du soir.

b9712059330z1_20170518201102_000grl93d4u13-0.jpg« On ne parle pas de régime »

Mélanie Véricel, patiente orginaire de Sains-du-Nord, apprécie le programme de quatre semaines où elle réapprend les bonnes habitudes alimentaires.

Les mots sont importants pour ces personnes en surpoids fragilisées par des années de régime et des jugements esthétiques qui font mal. «  On ne parle pas de régime, mais de savoir équilibrer  », souligne Mélanie avant de filer rejoindre l’atelier de la fin de journée. On vient de toute la France (même de Guadeloupe) dans ce service très demandé au cœur d’un hôpital différent, car posé au milieu d’une nature luxuriante, apaisante, un cadre propice aux remises en question, à l’oxygénation. Les patients en surpoids, «  avec un IMC supérieur à 30  », précise Marie-Cécile Boutelier, cadre de santé, sont envoyés par les spécialistes en chirurgie cardiologique, traumatologique ou encore bariatrique avant une opération, mais aussi par des médecins traitants.

En quatre semaines, les hommes vont perdre en moyenne 10 kg, 5 kg pour les femmes, mais Marie-Cécile Boutelier ne met surtout pas l’accent sur ce seul indicateur. Pour l’infirmière, le souffle («  ici ils sont obligés de prendre les escaliers  ») et les douleurs comme celles liées à l’arthrose, évalués en début et fin de séjour, sont tout aussi importants. Elle insiste sur le fait que ce programme qui demande du courage n’est pourtant qu’une étape dans un parcours de perte de poids qui s’envisage sur le long terme. Après la bulle de Felleries-Liessies, il y a le difficile retour à la maison. Le service de l’Avesnois organise aussi l’après en sollicitant les réseaux de santé.

Ambiance Colonie de vacances pour les ados

Ces dernières années, Marie-Cécile Boutelier a perçu plusieurs évolutions dans l’obésité. Si elle pointe des pathologies de plus en plus lourdes chez les adultes, des poids records à 250 kg et plus, c’est l’augmentation du nombre d’ados en surpoids qui la marquent le plus.

Des séjours avec des activités adaptées à leur âge (à partir de 15 ans et 3 mois) sont organisés spécialement l’été, durant les vacances scolaires, «  car il est difficile de bloquer quatre semaines durant le temps scolaire  ». Néanmoins certains sont déjà déscolarisés en raison de leur obésité…

Les jeunes sont en groupe, une joyeuse ambiance colonie de vacances règne durant ces séjours où il ne faut pas trop compter sur le wii-fi ou le réseau de téléphonie mobile… La participation aux activités physiques est obligatoire, comme à cette marche hebdomadaire de 9 km. «  J’ai été surprise parfois, certains n’avaient jamais fait de sport  », souligne Marie-Cécile Boutelier.

La voix du Nord…

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 6591 articles | blog Gratuit | Abus?