compteur CFTC

Compteur pour blog gratuit

Archives CFTC

Calendrier CFTC

janvier 2017
L Ma Me J V S D
« déc    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Wikipédia

Activité du site

WooRank of cftcchsa.blogvie.com

CFTC CHSA

Compteur de visiteurs en temps réel

Jouer sur prizee

Jeux Gratuits et Cadeaux !

Votez

Trafic Booster

Météo

météo Maubeuge

Un infirmier est condamné à un an ferme et une interdiction d’exercer

janvier 19th, 2017 by cftcchsa

pour maltraitance au CHS d’Uzès :

Le tribunal correctionnel de Nîmes (Gard) a condamné ce 17 janvier plusieurs soignants accusés d’avoir frappé des patients atteints de troubles autistiques au centre hospitalier spécialisé (CHS) Mas-Careiron à Uzès (Gard), entre janvier 2012 et mars 2014.

Les juges ont ainsi condamné un infirmier en psychiatrie à trois ans d’emprisonnement, dont deux avec sursis assortis d’une mise à l’épreuve. Cet infirmier s’est vu également notifier une interdiction d’exercice durant cinq ans. Une infirmière et une aide-soignante également mises en cause ont été condamnées à douze mois d’emprisonnement avec sursis, sans inscription au bulletin numéro deux du casier judiciaire. Enfin, une seconde aide-soignante poursuivie a été relaxée, au bénéfice du doute. La partie civile, qui avait demandé 5 000 euros d’indemnisation, recevra 3 000 euros et le remboursement des frais de justice.

les violences sur personnes vulnérables sont des faits graves”

Hospimedia…

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

FOURMIES : L’hôpital devra transformer

janvier 17th, 2017 by cftcchsa

son sursis en certification en 2017 :

Cela a été rappelé lors des vœux. Outre de nombreux projets, l’année 2017 s’annonce cruciale pour le centre hospitalier de Fourmies. Qui va passer l’examen de la certification en mars après avoir obtenu un sursis en 2015.

2017 sera une année capitale pour le centre hospitalier de Fourmies (1). C’est ce qu’ont rappelé les intervenants, lors de la cérémonie des vœux, vendredi. À commencer par le président du conseil de surveillance et maire, Mickaël Hiraux. Car si le projet médical 2016-2020 a été validé, il n’en fut pas de même pour la certification qui permet, ni plus ni moins, à l’établissement d’ouvrir ses portes (ou non). Ainsi, la Haute Autorité de Santé (HAS) est donc passée fin 2015 et n’a, semble-t-il, pas été entièrement convaincue. Elle a donné un sursis à l’hôpital. Et repassera en mars prochain. M. Hiraux est ensuite revenu sur les réalisations de l’année écoulée, comme la nouvelle hélistation, la construction d’un laboratoire de biologie médicale et la rénovation des blocs opératoires.

Puis, la présidente de la commission médicale d’établissement (CME), le Dr Véronique Boubia, a détaillé les axes de travail pour l’an nouveau qui va voir «  se développer l’ambulatoire, l’hôpital de jour, la télémédecine, la maternité Initiative Hôpital Ami des Bébés (IHAB dont la demande de labellisation sera faite en 2018) et la prise en charge de la personne âgée  ». Et de citer quelques chiffres pour 2016 : «  Des services ont connu une progression de leur activité comme les urgences (16 219), la radiologie (7 336) et l’hémodialyse (4 461) ; d’autres, une baisse comme la maternité (611 naissances) ».

fourmies1.jpgLa directrice, Caroline Hennion, a indiqué que « beaucoup d’audits ont été réalisés pour améliorer la performance et la qualité ».

« Ce GHT est une opportunité pour gommer notre enclavement »

Pour finir, c’est la directrice, Caroline Hennion, qui a indiqué que, dans le cadre de la certification, «  beaucoup d’audits ont été réalisés pour améliorer la performance et la qualité  ». Sans oublier «  le retour de l’interruption volontaire de grossesse, l’ouverture d’un centre de planification familial et une attention sur la santé mentale  ». Elle a évoqué les mois à venir avec un nouveau service de consultations externes, l’arrivée d’un gastro-entérologue et d’un pneumologue mais surtout le groupement hospitalier de territoire (GHT) du Hainaut-Cambrésis qui a été créé en juillet dernier. Il s’agit de la réunion de 12 établissements de santé, sous la bannière de l’hôpital de Valenciennes. Mais «  ce n’est pas une fusion même si cela entraîne la constitution de pôles – dont la chefferie n’est plus forcément sur place – avec, parfois, des réductions d’effectifs  ». «  Ce GHT est une opportunité pour gommer notre enclavement  », a-t-elle lancé.

Certainement à ceux qui pensent que l’hôpital local sera, à terme, phagocyté.

(1) 289 lits, 520 salariés (dont 47 médecins) et un budget de 37 M€.

La voix du nord…

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

DUNKERQUE : L’hôpital bientôt métamorphosé

janvier 17th, 2017 by cftcchsa

par l’arrivée de la maternité

Le retour de la maternité à Rosendaël est prévu pour le second semestre 2018. À quelques jours du lancement des travaux de ce nouveau service de néonatalogie, nous vous dévoilons les visuels du futur équipement dessiné par les architectes Chabanne + Partenaires.

Les travaux s’enchaînent au centre hospitalier. La pose du bardage du nouveau service de médecine nucléaire est en cours d’achèvement, avenue Herbeaux, avec un premier patient attendu fin mars, début avril. Entre-temps, les travaux de la future maternité vont débuter sur la partie Nord du site du CHD. Le nouveau service regroupera l’obstétrique (avec vingt-trois lits), la gynécologie, la néonatalogie (quatre lits) et les consultations. Sur le site de la polyclinique de Grande-Synthe, où sont pour l’heure concentrés ces services – le CHD louant les locaux à la polyclinique –, subsistera une antenne pour les consultations.

Promenade verte

Le nouveau bâtiment, baptisé aussi « pôle de périnatalité », sera bâti dans le prolongement de l’existant, auquel il sera relié. Déployé sur une surface totale (tous niveaux compris) de 4 690 m2, il a été pensé sur trois niveaux, avec un nouveau hall d’accueil, qui deviendra l’entrée principale de l’hôpital. Une « promenade verte » signalera cette entrée et parcourra le nouveau bâtiment. Les visiteurs, patients et nouveaux nés, seront accueillis sur un jardin.

Les travaux devraient débuter avec la déconstruction de l’ancienne rame des urgences et d’un bâtiment de stockage. La construction du nouveau bâtiment s’étalera jusqu’à mi-2018 pour une livraison au second semestre.

La Voix du Nord….

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

FIPHFP : Le taux de maintien dans l’emploi des personnes handicapées dans l’Hospitalière recule en 2015

janvier 17th, 2017 by cftcchsa

De l’ordre de 5,17% sur les trois fonctions publiques au 1er janvier 2014*, ce taux représente 5,41% de l’emploi au sein de l’hôpital public pour un total de 2015 depuis l’activation du fonds en 2006 (bénéficiant à 75% à des femmes). Sur l’année, ce sont donc près de 24 700 recrutements et 15 800 maintiens dans l’emploi qui ont été réalisés, dont respectivement 5 000 (20%) et 5 500 (35%) dans la fonction publique hospitalière (FPH).

Posted in Actualité, Article presse, CHSCT | Réagir »

20% des utilisateurs de services à la personne auraient recours à des emplois non déclarés

janvier 17th, 2017 by cftcchsa

La Direction générale des entreprises (DGE) et la Délégation nationale de lutte contre la fraude livrent les résultats d’une première enquête pilote réalisée en juin 2015 sur le travail dissimulé. Ce travail a pour objectif d’appréhender l’emploi non déclaré et la fraude dans le secteur des services à la personne (SAP). Première enquête de cette nature, elle permet en outre “de valider la démarche en vue d’un éventuel déploiement à plus grande échelle“. Dans les services à la personne, 20% des utilisateurs interrogés ont admis avoir eu recours à des emplois au noir, en dissimulant tout ou partie des heures effectuées. Du côté des travailleurs non déclarés, 27% exercent dans ce domaine.

Une précédente étude de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) montrait des résultats assez similaires, avec 25% des ménages ayant admis une fraude. La direction notait par ailleurs une diminution de cette tendance. “L’enquête pilote s’étant déroulée en 2015, le taux plus faible de fraude que nous enregistrons (20%), peut se lire comme le prolongement de la baisse déjà enregistrée entre 2005 et 2011“, indiquent les auteurs de l’étude.

Seuls 15% des personnes interrogées disent le faire pour éviter les prélèvements obligatoires, comparés aux 23% invoquant la simplicité des démarches et surtout aux 31% d’individus considérant rentre service à une connaissance.

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

LENS : une banderole pour dire la colère

janvier 15th, 2017 by cftcchsa

Samedi, à l’heure du coucher du soleil, un petit groupe de syndicalistes (rejoint par des élus communistes) a joué du marteau pour installer face au centre hospitalier de Lens une banderole pour dénoncer la situation chaotique que traverse l’hôpital depuis le week-end dernier.

Devant l’établissement (donc sur le domaine public) mais pas sur les murs de l’hôpital pour éviter qu’elle ne soit enlevée trop tôt. «  Si elle est retirée par la direction ou par la mairie de Lens, ils ont intérêt à avoir une bonne raison, parce qu’on va être très en colère !  »

lens.jpg « Si elle est retirée par la direction ou par la mairie de Lens, ils ont intérêt à avoir une bonne raison, parce qu’on va être très en colère ! » PHOTO SEVERINE COURBE - LA VOIX DU NORD

Après des jours extrêmement difficiles où le service des urgences s’est retrouvé débordé par un afflux de patients, si les choses sont en passe de revenir à la « normale », selon les représentants syndicaux, il restait encore ce samedi matin aux urgences douze lits supplémentaires dans les couloirs.

Autant dire qu’on est en situation tendue même si les entrées aux urgences ont un peu baissé. «  Si on est dépassé avec une simple épidémie de grippe, qu’est ce que ce serait avec une catastrophe ! Mais cette situation, on la connaît à longueur d’année. Tout le temps, on cherche des lits pour les patients. On essaie de vider une baignoire avec une petite cuillère et après on s’étonne qu’il y ait une inondation…  »

La Voix du Nord… 

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

Télémédecine en filière psycho-gériatrique et santé mentale :

janvier 14th, 2017 by cftcchsa

l’exemple du CH du Rouvray :

Le Centre Hospitalier du Rouvray, près de Rouen, centre recours de Haute Normandie pour les télé-consultations psychiatriques de personnes âgées.

La mission FHF-télémédecine*, dans le cadre de sa campagne de sensibilisation “Déverrouillons La Télémédecine“, s’est rendue, début janvier, au Centre hospitalier spécialisé du Rouvray, en Normandie, qui a développé des consultations de télémédecine dans le cadre de la filière psycho-gériatrique. Ce dispositif s’inscrit dans une logique plus large d’usages pilotes du numérique chez les personnes âgées en situation avérée ou de risque de perte d’autonomie ou atteints de troubles psychiatriques.

« On fait inévitablement prendre plus de risque à une personne âgée atteinte de troubles psychiatriques (schizophrénie, dépression, …) qui doit se rendre à une consultation médicale située à plus de 30 minutes de chez elle alors qu’une consultation de même qualité, respectant l’ensemble des recommandations des sociétés savantes, et effectuée à distance est bien souvent réalisable, dans la plupart des cas. » déplore M. Jean-Yves Autret, Directeur Général du Centre hospitalier du Rouvray. Il ajoute que « s’agissant des résidents d’EHPAD, de nombreux appels conduisent, au mieux, à un transport en service d’urgence en réalité évitable, au pire, à un renoncement pur et simple de la personne âgée de se faire soigner ».

Face à ce constat, l’établissement s’est engagé dès 2007 dans un dispositif de télé-psychiatrie visant à une meilleure prise en charge médico-social des personnes en situation de handicap psychique et en EHPAD. Développé avec l’appui de l’ARS de Haute-Normandie, le programme régional de Télémédecine, Tisse[1], implique aujourd’hui près de 40 EHPAD de la Haute-Normandie. Les bénéfices sont clairement visibles avec des patients mieux orientés dans le parcours de soins et plus rapidement pris en charge comme cela avait d’ores et déjà été rappelé lors des premières assises régionales de télémédecine, en septembre 2014.

Le fonctionnement repose, en effet, sur un remodelage optimisé de l’organisation du temps médical avec des plages de télémédecine mensuelles par établissement et des possibilités de recours ponctuels. Le Dr Marc Ottaviani, médecin généraliste, et le Dr Florence Gubin, médecin coordonnateur de l’EHPAD de Forges-Les-Eaux ne manquent pas d’exprimer leur satisfaction : « cela a permis de faire évoluer notre pratique médicale, nous ne sommes plus seuls et les avis sont obtenus de manière beaucoup plus rapide voire immédiate pendant la téléconsultation ; le patient âgé est également demandeur de ce dispositif qui lui évite de parcourir les 1h30 de route le séparant de Forges à Rouvray. J’ai des patients qui refusent même les soins à l’idée d’être transportés et d’être hospitalisés. Mes jeunes confrères qui viennent –enfin- de s’installer dans la région sont très intéressés de pouvoir bénéficier de la télémédecine avec le centre recours du CH du Rouvray, les médecins mais aussi les infirmier(e)s »

Le Dr Haouzir, Président de CME de l’établissement, tient par ailleurs à souligner l’intérêt de la télémédecine sur le territoire : « l’unité Matisse du CH du Rouvray est la seule unité d’hospitalisation de la région, spécialisée dans la prise en charge des troubles psychiatriques des personnes âgées. Elle assure un service de recours pour les cas les plus complexes en provenance de l’ensemble de la Haute Normandie, voire au-delà. Pour le territoire, il s’agit d’un enjeu majeur en termes d’accessibilité aux soins, de souplesse dans les organisations et la télémédecine constitue un levier majeur essentiel qui va durablement modifier le paysage sanitaire ». C’est plus de 30 000 actes de télémédecine qui ont été ainsi réalisées depuis 2013, selon l’ARS.

Plus largement, les outils numériques sont d’ores et déjà intégrés dans les pratiques au sein du Centre hospitalier du Rouvray dans la prise en charge non-médicamenteuse des personnes âgées souffrant de troubles cognitifs : un dispositif numérique de réhabilitation psycho-sociale via un logiciel informatique utilisé par le patient âgé permet de cibler la fonction cognitive déficiente, de la quantifier et d’en suivre l’évolution. Désormais, les patients ont même la possibilité d’utiliser ces programmes depuis leur tablette à domicile, les données sont alors directement transmises à l’hôpital (RCAO : Remédiation Cognitive assistée par ordinateur).

A ce jour, l’unité Matisse répond à une demande populationnelle d’un territoire d’environ 700 000 habitants avec, en raison du vieillissement de la population, de plus en plus de personnes âgées qu’il faut être en capacité de prendre en charge. Les usages pilotes du numérique démontrent les possibilités de les maintenir à domicile tout en assurant une prise en charge de qualité. Le Dr Haouzir tient d’ailleurs à ajouter que « notre activité augmente de manière constante mais nos moyens demeurent constants ! Il a fallu s’adapter et le numérique à toute sa place face à ces enjeux sanitaires, démographiques et économiques ».
La FHF soutient ce dispositif de télémédecine qui permet de soutenir une offre de soin rapprochant la Ville et l’Hôpital. Elle permet, en effet, d’engager des organisations plus ouvertes, plus souples, et plus efficientes pour l’ensemble des acteurs du système de soins.

*La mission FHF-Télémédecine a été lancée lors du salon Hôpital-expo, en mai 2016. Elle est composée de Pierre Simon, ancien Président SFT-Antel, Elodie HEMERY, directrice de l’institut national de Jeunes Sourds et de Céline Wasmer, Directrice du pôle neuro-science de l’hôpital Sainte-Anne. La mission est pilotée par le Dr. Nathalie Chhun-Léglise, Directrice de projets innovation en Santé thérapeutique & numérique à la Délégation générale de la Fédération hospitalière de France.

[1] Télémédecine en Structure Médico-Sociale

Fédération Hospitalière de France…

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

CAMBRAI : L’hôpital investit

janvier 14th, 2017 by cftcchsa

encore 2,5 millions d’euros en 2017

La cérémonie des voeux au centre hospitalier de Cambrai a eu lieu ce jeudi soir. L’occasion pour son directeur d’évoquer la très bonne année 2016 et les nombreux projets de 2017.

Une activité en hausse (+4 % de patients, soit 3,5 % de recettes en plus, +6 % de consultations, +2 % aux urgences, +6 % d’interventions chirurgicales…) ; 14 nouveaux médecins ; un excédent budgétaire ; l’ouverture de la maison médicale de garde et le déménagement de l’école d’infirmiers au pôle gare : Philippe Legros, le directeur du centre hospitalier (notre photo), a profité de la cérémonie des vœux pour faire «  le bilan d’une excellente année 2016  ». Au total, 2,5 millions d’euros ont été investis.

cambrai.jpg

La même somme est programmée pour les projets 2017, comprenant la création d’une fédération médicale inter-hospitalière avec l’hôpital du Cateau pour une meilleure coopération ; des travaux de mise en sécurité des EHPAD Godeliez-Bolvin et Vanderburch ; la création d’une chambre bariatrique pour la prise en charge des résidents obèses dans les maisons de retraite ; la poursuite du recrutement médical (arrivée d’un chirurgien viscéral, de deux anesthésistes-réanimateurs, d’un pédiatre à temps partagé avec le CHRU de Lille et peut-être d’une dermatologue) ; et enfin la mise en place d’une nouvelle commission des usagers, qui renforce davantage encore la place et les droits des patients et de leurs familles.

La Voix du Nord….

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

FOURMIES :Pathologies saisonnières

janvier 14th, 2017 by cftcchsa

le plan « hôpital en tension » a été activé.

En cause, l’augmentation des pathologies saisonnières dont, bien sûr, au premier chef, l’épidémie de grippe qui n’a pas encore atteint son maximum. Ainsi, si l’équipe locale des urgences (une quarantaine de personnels au total) reçoit, traditionnellement, en moyenne, une cinquante de patients par jour, il y a eu des pics jusqu’à 78 ces dernières heures.

Des arrivées aux urgences qui se sont traduites ensuite par un fort taux d’hospitalisation, de l’ordre de 20 à 25 %. Des soignants ont même dormi sur place, le week-end dernier, pour assurer cette hausse d’activité.

fourmies.jpg Comme dans beaucoup d’autres établissements de santé de l’Hexagone, le plan « hôpital en tension » a été déclenché au centre hospitalier de Fourmies.

Pas encore au niveau d’un « plan blanc »

Il faut savoir que la prochaine étape – mais nous n’en sommes pas encore là – serait le « plan blanc » qui prévoit, à la cause de la saturation des urgences, la déprogrammation des interventions chirurgicales. En tous les cas, le service des urgences de l’hôpital ne connaît pas la crise puisque les entrées sont en constante hausse depuis vingt ans.

Il y avait en effet 3 000 urgences annuelles en 1994 contre 12 000 dix ans plus tard. Et, en 2016, elles furent 16 219 (dont 679 sorties du SMUR). Cet accroissement est dû, notamment, à la baisse du nombre de médecins généralistes de ville dans le secteur de Fourmies (vingt-trois en 2006 contre treize de nos jours).

La Voix du Nord… 

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

Pas de déprogrammation d’opérations au CHU de Reims

janvier 12th, 2017 by cftcchsa

Si la ministre de la Santé a demandé ce mercredi à tous les établissements publics sous tension de déprogrammer des opérations afin de libérer des lits, ce n’est pas encore prévu au CHU de Reims.

Les urgences du plus grand établissement hospitalier de la région ont certes enregistré un « léger surplus d’activités » mais celui-ci n’est pas forcément lié à des symptômes grippaux. On y a recensé davantage de problèmes de saison, comme des infections pulmonaires.

Au centre 15 de l’établissement, qui régule tous les appels de la Marne, l’activité a été surtout soutenue le week-end dernier. Samedi soir, les appels ont augmenté de 60 % par rapport à un samedi soir classique de janvier. Dimanche ce sont une soixantaine d’appels supplémentaires qui ont été enregistrés.

grippe.jpg

Toutes les régions de France ont largement dépassé le pic épidémique de grippe depuis quatre semaines. Petit espoir, le passage du pic serait proche.

L’Union…

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

« Posts précédents



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 6243 articles | blog Gratuit | Abus?