compteur CFTC

Compteur pour blog gratuit

Archives CFTC

Calendrier CFTC

janvier 2015
L Ma Me J V S D
« déc    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Wikipédia

Activité du site

WooRank of cftcchsa.blogvie.com

CFTC CHSA

Compteur de visiteurs en temps réel

Jouer sur prizee

Jeux Gratuits et Cadeaux !

Votez

Trafic Booster

Météo

météo Maubeuge

Le nombre de fonctionnaires stable, les salaires en baisse

janvier 29th, 2015 by cftcchsa

Le nombre de fonctionnaires se stabilise depuis 2007 dans le secteur public, selon le rapport annuel sur l’état de la fonction publique. Le pouvoir d’achat recule chez les fonctionnaires de l’État comme dans la territoriale et dans l’hospitalière.

Le projet de loi de finances 2015, présenté mercredi 1er octobre, confirme le gel du point d’indice des agents publics jusqu’en 2017 et n’évoque aucune “clause de revoyure”. Les mesures catégorielles seront par ailleurs très fortement réduites jusqu’à la fin de la mandature.

Acteurs publics…

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

La CH Hautmont, un établissement en excellente santé

janvier 24th, 2015 by cftcchsa

C’est dans la salle à manger de la maison de retraite que se tenait, le 15 janvier, la traditionnelle cérémonie des voeux. La chef d’établissement a présenté un bilan très positif de l’année 2014. “Après une certification réussie puisque certifié sans recommandation, l’établissement a poursuivi sa démarche en faveur de la prochaine procédure y afférente. Des certifications intéressant les activités de soins de suite et de réadaptation (SSR), ainsi que l’unité de soins de jongue durée (USLD). En ce qui concerne l’EHPAD, celui-ci a mené à bien son évaluation externe en septembre.”

Trois défis lui ont été présentés, concernant la production alimentaire, le circuit médicament et l’architecture qui attend les financements pour aboutir.

Les objectifs de 2015 s’inscrivent dans la continuité, soulignant malgré tout que cette qualité de soins s’effectue dans un contexte budgétaire et financier très restreint.

La sambre… du vendredi 23 janvier

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

À Roubaix, l’hôpital interdit au personnel de porter des badges «Je suis Charlie»

janvier 23rd, 2015 by cftcchsa

Dans un mail adressé la semaine dernière à tous les employés de l’établissement, la direction du Centre hospitalier de Roubaix a demandé aux personnels de ne pas arborer de message « Je suis Charlie ». Une consigne diversement appréciée au sein du personnel, et qui n’est pas anodine dans une ville à forte population musulmane.

 L’hôpital de Roubaix a semble-t-il voulu éviter les tensions..  VDN L’hôpital de Roubaix a semble-t-il voulu éviter les tensions..

Le message « Je suis Charlie » est-il une « opinion personnelle » susceptible de porter atteinte à la neutralité du service public ? Alors que la plupart des collectivités ont arboré ce slogan haut et fort, la direction du centre hospitalier de Roubaix, à contre-courant, a préféré se ranger derrière un respect très strict de la loi pour ne froisser personne.

Dans un courriel daté du 15 janvier, Marie-Christine Paul, la directrice de l’établissement, adresse un rappel à l’ordre très laconique. « Quelques salariés de l’établissement ont apposé sur leur blouse la phrase « Je suis Charlie ». Je rappelle que la tenue professionnelle ne doit pas exprimer d’opinion personnelle, quelle qu’elle soit. Je vous remercie de bien vouloir respecter ce principe. »

Juste après la une de « Charlie Hebdo »

L’initiative n’a pas été très bien accueillie par ceux qui, jusque-là, ne pensaient pas exprimer une « opinion personnelle » mais voulaient simplement s’associer à un mouvement national de soutien, d’émotion et de recueillement suite à une vague d’attentats meurtriers. Le tout dans un contexte de mise en avant de la liberté d’expression. « Cela a suscité beaucoup de débats en interne, entre collègues mais aussi avec les patients », explique par exemple cette infirmière. D’autant plus que le courriel, daté du 15janvier, a été envoyé au lendemain de la publication du numéro de « Charlie Hebdo » affichant une nouvelle caricature de Mahomet sur sa une.

S’agissait-il d’éviter que le message « Je suis Charlie » ne soit vu comme une agression à l’égard des patients musulmans ? Possible. La direction n’a pas répondu à nos sollicitations pour expliquer sa décision. Reste qu’au sein du personnel, l’injonction est bien interprétée comme cela. « Vue la forte population musulmane qui fréquente l’hôpital de Roubaix, et qui n’est pas forcément Charlie, je me dis que c’est peut-être une décision sage. Difficile d’entamer une relation de confiance en consultation en arborant ceci, si la personne en face pense le contraire », explique par exemple un médecin de l’hôpital.

Reste que l’initiative est isolée : à Lille, par exemple, la direction du CHR indique qu’« aucune consigne » n’a été donnée en ce sens. Vérification faite auprès d’une spécialiste qui intervient au CHR, les personnels soignants sont nombreux, encore aujourd’hui, à afficher des « Je suis Charlie » sur leur blouse.

La Voix du Nord…

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

Alain HOCHART va bientôt prendre des permanences…

janvier 20th, 2015 by cftcchsa

Oui, mais :

il va venir vous voir (on est entrain de programmer le système) et va discuter, partout, :

atelier, administratifs, services techniques, Maison de retraite, labo, radio, pharmacie, service divers, partout quoi ! Même toi qui est entrain de lire.

Un objectif, simple, revenir, comme le passé, “PARTENAIRES“, comment avancez ensemble (direction et partenaire social) sur “le bien être du personnel“.

Vous êtes convaincus, ce n’est pas difficile, alors allez voir monsieur HOCHART pour vous syndiquer  CFTC.

Toutefois, continuez à me prévenir des tracts SUD, CGT ou autres qui critiquent la CFTC. Je suis remonté (comme maintenant, pas cité, mais mis sur le site (voir articles)).

Que SUD, CGT ou FO, sachent que j’ai des échos de Jeumont, Hautmont, Liessies, Bavay, Valenciennes et autres lieux.

Alors attention à vous (SUD, CGT et FO), je suis vieux mais si je veux vous abattre, quelques conneries sur des tracts et je serai au courant, donc arrêter, sinon on va s’amuser, enfin moi !  Cela dit, je suis prêt à vous recevoir en toute dignité car vous avez pu réfléchir depuis les dernières fois ? J’espère…..Vive Charlie…

Le message s’adresse (vous l’avez compris, plus à eux, qu’à nos adhérent(e)s) mais soyez convaincu qu’ils (SUD, CGT et FO) me lisent régulièrement, l’inverse n’est pas vrai…

Posted in Tracts, Informations CFTC, Actualité, CAPL, Divers, CHSCT, CTE, Article presse, Positions CFTC | Réagir »

La nouvelle saison “Expression directe CFTC”, c’est maintenant …

janvier 19th, 2015 by cftcchsa

Le 1er  épisode de la saison 2015 des émissions « Expression directe » sera diffusé, le 20 janvier, sur France 2, vers 13h50.
Claude est mécanicien en viticulture dans le Haut-Rhin. Il est passionné par son métier. Cela fait 15 ans qu’il est à la CFTC. Il a récemment négocié avec les partenaires sociaux un accord ”frais de santé” pour couvrir les salariés agricoles en Alsace.  Pour Claude, “faire voter CFTC est important car cela est nécessaire pour négocier et défendre les intérêts des salariés” …
Retrouvez l’épisode dans son intégralité sur la chaîne Dailymotion CFTC ou à tout moment sur le Pluzz de France Télévisions.

Vous avez aimé ? Dites-le en partageant la vidéo depuis vos comptes Facebook et Twitter !

Cette phrase en gras est primordiale à l’heure actuelle, au CHSA, vous avez votés SUD, puis CGT, puis FO, laissant la CFTC sur le bord de la route, pourtant, le syndicat le plus efficace.

S’il vous plait, réfléchissez, regarder les résultats de décembre 2014, si vous avez (je n’en doute pas) un peu de jujotte : Zut , je me suis trompé.

Cela fait des années que je vous dit qu’il n’y a rien eu de signer entre l’Administration et les syndicats (sauf, pour eux, s’ils réfléchissent, ils vont s’en apercevoir, sinon, c’est à désespérer), on part en arrière, on recule, on fonce dans le fond…

Les tracts qui circulent, la CFTC n’a rien fait depuis des années pourquoi ce résultat ?, notamment CGT, qu’il reste sur leurs pensées mais ne disent pas cela sur leurs tracts  et  critique la CFTC… La CFTC a énormément de critiques à faire sur leurs méthodes. On a reculé de 10 ans. Tout est bloqué, les finances sont catastrophiques…

Ne m’énervez pas !!! Cela suffit..

Posted in Actualité, Informations CFTC, Tracts, Article presse, Positions CFTC | Réagir »

A la CGT, de nombreux cadres gagnent plus de 5 000 euros par mois

janvier 19th, 2015 by cftcchsa

Le Canard enchaîné  :

Siège de la CGT

Parmi les reproches faits à Thierry Lepaon, le secrétaire général de la CGT qui a annoncé sa démission, il y avait son salaire : plus de 5 000 euros mois. Un chiffre jugé trop élevé pour un leader syndical, au point que Lepaon avait demandé de le baisser de 1 000 euros pour tenter de mettre un terme à la polémique. On connaît la suite : Lepaon a démissionné.

Mais selon plusieurs sources internes à la CGT, citées par Le Canard enchaîné, le salaire de Lepaon ne serait pas le plus élevé au syndicat : avec un salaire ramené à 4 000 euros, Lepaon faisait “presque figure de nouveau pauvre par rapport à certains secrétaires généraux de fédération”, écrit Le Canard. “Une partie d’entre eux émarge à plus de 5 000 euros”, assure un salarié du syndicat. A ces salaires, il faut rajouter, pour chacun des secrétaires généraux, un appartement et une voiture de fonction. A titre de comparaison, “le salaire de Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, culmine à 4 500 euros, et Bernard Thibaut touchait, en fin de carrière syndicale, un salaire net de 2 583,71 euros”, précise l’hebdomadaire. Les temps ont bien changé…

Source :
- Alain Guédé, “Lepaon qui cache la forêt”, Le Canard enchaîné n°4915

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

Rififi à l’hôpital de Maubeuge, le syndicat Sud conteste les élections…

janvier 17th, 2015 by cftcchsa

Début décembre, les élections professionnelles étaient organisées au centre hospitalier de Maubeuge. La CGT rafle la mise, devant FO, la CFTC et Sud santé, jusqu’alors majoritaire. Vladimir Nieddu, responsable régional du syndicat, dénonce « une campagne diffamatoire » et accuse Force ouvrière.

Le syndicat Sud pointe «la campagne diffamatoire» menée par FO, qui aurait joué sur les résultats. PHOTO SAMI BELLOUMIVDNPQRLe syndicat Sud pointe «la campagne diffamatoire» menée par FO, qui aurait joué sur les résultats. PHOTO SAMI BELLOUMI

« On doit travailler ensemble, on n’est pas là pour s’aimer. » Amis hier, ennemis aujourd’hui. « On peut être adversaires, jamais ennemis », corrige Patrick Beillant, un ancien de Sud qui, au printemps dernier, a claqué la porte de l’antenne maubeugeoise. Il n’est pas le seul. « C’était devenu la dictature, le secrétaire décidait de tout », appuie Frédéric Busin. Ils ne souhaitaient pas rejoindre la CGT. Alors ils ont créé une section Force ouvrière au sein de l’hôpital.

« Ils ont déposé les statuts » quelques mois avant les élections professionnelles, relate Vladimir Nieddu, responsable régional de Sud santé. « Ensuite, ils ont mené une campagne d’une violence inouïe. » Lui pointe des menaces sur un militant, des courriers « calomnieux, diffamatoires envoyés au personnel fin novembre, une fausse assignation en justice honteuse, au motif qu’il y aurait eu détournement de fonds. On a toujours été d’une clarté absolue !, s’emporte-t-il. La propagation de cette fausse nouvelle est arrivée à un moment critique. »

Au sortir des urnes, Sud – jusque-là majoritaire – dégringole. La CGT arrive en tête. Et Force ouvrière, désormais deuxième syndicat de l’hôpital, tire son épingle du jeu. « On conteste ces résultats », martèle Vladimir Nieddu. Car la campagne menée par FO a eu, selon lui, « une incidence importante sur le scrutin ».

Sauf que. Dans le camp adverse, des voix s’élèvent, qui critiquent la gestion de la section locale par le secrétaire d’alors, Bouchaib Boukhaf. « C’est lui qui a ouvert un compte et qui était détenteur des signatures, de 2006 à 2012 », année de fermeture des dits comptes par la direction régionale de Sud. À l’époque, la section maubeugeoise compte 120 adhérents. « Il n’y a pas trace de paiements des cotisations vers Lille. Ce n’est pas un compte qui aurait dû être ouvert, mais un sous-compte », relate Patrick Beillant, qui fait état d’un « trou de 17 000 euros ».

« On veut que Bouchaib Boukhaf s’explique et on sollicite une expertise judiciaire », poursuit Frédéric Busin. Après enquête interne, Vladimir Nieddu consent « des dépenses importantes sur le compte créé. M. Boukhaf et Patrick Beillant étaient seuls détenteurs des signatures. Ils sont responsables, avec la complicité de Frédéric Busin, qui avait des éléments et ne nous les a pas communiqués. On va porter plainte, M. Boukhaf a été exclu mardi du syndicat à l’unanimité, et on continue à contester les élections ». Ambiance.

« Oui, Patrick Beillant était cosignataire, mais il n’a jamais géré les comptes », justifie Frédéric Busin, qui va même plus loin, évoquant des faux témoignages de la part de certains membres du personnel (qui ont reconnu les faits) à son encontre. Un climat détestable qui ferait presque oublier les dossiers hospitaliers sur lesquels les syndicats sont censés plancher.

Les résultats des élections

Nombre d’inscrits : 1 468 ; nombre de votants : 689 ; exprimés : 676.

– syndicat CGT : 264 voix.

– syndicat FO : 161 voix.

– syndicat Sud santé : 126 voix.

– syndicat CFTC : 125 voix.

Les dossiers hospitaliers

Les dossiers hospitaliers sur lesquels les syndicats devront se pencher :

Patrick Beillant (FO) insiste sur la lutte contre les emplois précaires, « environ 15 à 20 % au sein de l’hôpital », le nouvel hôpital (« avec ce qu’il s’est passé pendant la campagne, ça n’a pas aidé »). « Certaines parties de l’établissement ont au moins cinquante ans. Le centre hospitalier a de très bons services et des missions à remplir que n’a pas le privé. » Côté Sud, Vladimir Nieddu explique « être en train de réorganiser l’équipe syndicale locale ».

Commentaire CFTC, tout de même car : raz le bol !

La CFTC s’est créée en 1987, elle a été majoritaire jusqu’à l’arrivée de SUD qui vous a embobiné qu’avec eux, ce serait mieux, une vie superbe. Vous le désirez, vous l’avez le lendemain, grâce à SUD.

Toujours est-il que la CFTC avait construit énormément de dialogue social avec les différentes directions  qui se sont suivies avec signatures et engagement.

Tout ce qui a été construit, a été détruit en peu de temps par SUD qui avait, à priori une revanche à avoir sur la direction antérieure. Le bordel le plus complet !!!!!

CGT dit, dans un dernier tract, suite aux élections, on ne comprend pas pourquoi la CFTC a fait un tel score. Quant vont-ils se mettre à réfléchir ? FO profite de tout le bordel monstre, c’est sûr. Maintenant, à vous de choisir votre syndicat utile ?

Les gros faiseurs de merde ou la CFTC ? pour moi, pas de souci ! et vous (SUD, CGT, FO ou nous la CFTC) ?

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

Les fonctionnaires subissent davantage de contraintes que les salariés du privé

janvier 8th, 2015 by cftcchsa

42edd16d.jpg

LANCELOT FREDERIC/ SIPA/SIPA

Les agents publics sont plus nombreux à travailler le week-end ou la nuit, à subir des contraintes de rythme de travail ou à être confrontés à un public difficile que les salariés du privé, selon une étude du ministère du Travail.

acteurs publics….

Posted in Actualité, Article presse | Réagir »

Les agents de services hospitaliers bénéficient désormais de deux grades mais sous conditions

janvier 5th, 2015 by cftcchsa

Un décret, publié au Journal officiel du 27 décembre, modifie certains décrets de la catégorie C de la fonction publique hospitalière (FPH) et crée dans le même temps deux grades d’avancement pour les agents de services hospitaliers qualifiés (ASHQ).

Le texte permet en effet à ces agents, et aux aides-soignants, de passer de l’échelle 3 de la rémunération à l’échelle 4 par voie d’inscription au tableau d’avancement. Dans le détail, les aides-soignants qui exercent les fonctions d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture ou d’aide médico-psychologique seront classés en trois grades, à savoir : aide-soignant de classe normale (échelle 4 de rémunération), aide-soignant de classe supérieure (échelle 5) et aide-soignant de classe exceptionnelle (échelle 6). De leur côté, les ASHQ seront classés selon deux grades : de classe normale (échelle 3) et de classe supérieure (échelle 4). Pour rappel, le corps des ASH, exerçant dans les établissements de santé ou les Ehpad, ne comprenait au départ qu’un grade unique relevant de l’échelle 3 de la rémunération.

Pour autant, cet accès sera soumis à conditions pour les ASHQ. Le décret précise en effet que ceux qui pourront être promus dans ces deux grades devront avoir atteint “au moins le 5e échelon“. Une disposition que dénonce la Fédération autonome de la FPH (FAFPH) dans un communiqué. Car, comme l’explique à Hospimedia son secrétaire général, Jean-Charles Loret, ce passage à un nouveau grade se fera en fonction d’une liste d’aptitudes et d’un classement établi en fonction d’une notation. Ce qui fait qu’il y aura “beaucoup d’appelés pour peu d’élus“. Et ce d’autant plus que les pouvoirs publics ont prévu d’instaurer des quotas pour l’accès à ces nouveaux grades. Si le chiffre n’a pas encore été fixé, la fédération évoque celui de 16% d’effectifs concernés. Un chiffre qui a été donné lors du dernier Conseil supérieur de la FPH (CSFPH) et qui sera discuté lors du prochain conseil. La FAFPH demande donc que les ASHQ obtiennent une reconnaissance de “leur juste valeur“, soulignant qu’ils sont souvent payés le Smic et ne pourront accéder aux grades supérieurs que sous certaines conditions.

Un autre décret, publié le 26 décembre dernier, prévoit quant à lui le reclassement des agents hospitaliers de catégorie C, classés au 3e échelon, à un grade doté de l’échelle 6 de rémunération ainsi qu’un tableau d’avancement de grade. Dans le détail, les fonctionnaires situés dans le grade doté de l’échelle 5 passeront à l’échelle 6 du 12e échelon au 7e échelon (sans ancienneté), du 11e au 6e (3/4 de l’ancienneté acquise), du 10e au 6e échelon (sans ancienneté), du 9e au 5e (ancienneté requise), du 8e au 4e (2/3 de l’ancienneté requise), du 7e au 3e (ancienneté requise), du 6e au 2e (1/2 de l’ancienneté requise) et du 5e au 1er (ancienneté acquise au-delà d’un an). 

Publié le 29/12/14 - 16h58 - HOSPIMEDIA

Posted in Actualité, Informations CFTC, CAPL, Article presse | Réagir »

Impossible n’est pas CFTC !

décembre 22nd, 2014 by cftcchsa

Avec la fin de l’année sonne l’heure des bilans. Que dire de 2014, sinon que ce fut une nouvelle année difficile pour le monde du travail ? Une année marquée par une hausse quasi continue du chômage, de nouvelles atteintes au droit du travail, une dégradation de notre système de protection sociale, notamment pour les familles. Mais 2014 fut aussi l’année de deux négociations interprofessionnelles importantes, ayant toutes deux débouché sur des accords qui sont la traduction du « Statut du travailleur ». Élaboré par la CFTC il y a dix ans, il consiste à attacher les droits à la personne et non à l’entreprise.

Il conserve toute sa pertinence et recueille désormais l’assentiment de nos partenaires, comme en atteste l’accord sur la formation professionnelle continue qui, avec le compte personnel de formation, offre à chaque actif des droits supplémentaires pour évoluer tout au long de sa carrière. Cette fin de 2014 aura été marquée par les élections dans la fonction publique : les résultats ne sont pas à la hauteur de nos attentes et de notre engagement, mais rien ne serait pire que de baisser les bras. Le moment venu, nous en tirerons les leçons afin de repartir de plus belle pour inverser la tendance ; ce sera probablement difficile, mais pas impossible, d’ailleurs impossible n’est pas CFTC !

Avec la nouvelle année vient aussi le moment de tracer des perspectives. En 2015, la CFTC tiendra, à Vichy, son 52e  Congrès confédéral. Je souhaiterais qu’il soit le congrès du renouveau, le congrès d’une CFTC qui va de l’avant, qui n’a pas peur de l’avenir, qui, tout en tenant compte des préoccupations des salariés d’aujourd’hui, anticipe le monde de demain, bref, qui donne une autre image du syndicalisme. C’est à cette seule condition que nous continuerons à être perçus comme l’aiguillon de la vie syndicale française et que nous parviendrons à attirer vers nous les jeunes générations. Au nom de toute l’équipe confédérale et de La Lettre confédérale, il me reste à souhaiter à tous les militants et adhérents de la CFTC, ainsi qu’à leurs familles, joie et bonheur pour les fêtes de fin d’année, réussite, prospérité
et espérance pour 2015.

Pascale Coton,
Secrétaire Générale

Posted in Actualité, Informations CFTC, Tracts, Article presse, Positions CFTC | Réagir »

« Posts précédents





Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 4759 articles | blog Gratuit | Abus?