compteur CFTC

Compteur pour blog gratuit

Archives CFTC

Calendrier CFTC

janvier 2017
L Ma Me J V S D
« déc    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Wikipédia

Activité du site

WooRank of cftcchsa.blogvie.com

CFTC CHSA

Compteur de visiteurs en temps réel

Jouer sur prizee

Jeux Gratuits et Cadeaux !

Votez

Trafic Booster

Météo

météo Maubeuge

Deuxième réunion (sociale) dans le cadre du GHT :

janvier 18th, 2017 by cftcchsa

Elle a eu lieu au CH de Valenciennes ce 18 janvier :

La continuité :

Instance intéressante car les objectifs sont clairement définis (préserver la prise en charge, quelque soit la pathologie dans le public, efficacité,  réponse rapide), le patient est mis en avant:” vous savez que je préfère parler de client, mais cela vient, ouf” (commentaire JP DROMBOIS) , éviter les pertes d’emplois publics au mieux les augmenter, c’est ce que la CFTC souhaite évidemment.

Points des syndicats présents :  CGT et CFDT, nos avantages ? Plus de remboursement pour les syndicats, de prise en charge en temps, de nombres présents, de temps de préparation, ect…Sur le projet peu de remarques !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

J’avais évoqué le fait que la commission sociale était plus une instance d’information, non de consultation et de décision. J’avais raison, une fois de plus.

La GHT du  HAINAUT, telle qu’elle est parti, la CFTC est évidemment pour, la CGT et CFDT réclament des droits supplémentaires, temps de préparation des instances CHT après avoir obtenu le remboursement des frais kilométriques pour assister ???????? Ce temps est pris en compte sur le temps syndical, mais ils veulent le beurre et qu’on leur beurre leur tartine ? C’est fou, où va t-on ? Ils ne pensent plus au “client” mais à leur bien être. C’est régulier chez eux (CGT et CFDT, les  deux y allez de concert) Sud absent; UNSA dans la compréhension, ouf, merci le CH Cambrai, pour FO personne ????? Un membre de l’UNSA a été élu secrétaire de séance.

En résumé, cela semble de bonne augure de la part de nos dirigeants et médecins, à voir les suites…Mêmes les CME semblent dans la même optique, bien….

Le client avant nous, c’est ce  que je  demande……………………….et vous ? (tout pour la CGT ou celui qu’on accueille ?????????) Moi j’ai fait mon choix !

Sinon, vous aurez compris, en résumé, je suis pour une prise en charge efficace du ” client ” et je me fous des CGTistes qui n’arrêtent pas de dire ” mes droits, les droits, mes avantages, mon argent, mes heures à ne rien faire ”

Attaquez moi, je n’attend que cela……………………………………………………………………………….

Deux secteurs où je demande à voir, la cancérologie et la radiologie, je suivrais avec attention, comptez sur moi !!!

JPD

Posted in Actualité, Informations CFTC, Tracts, CTE, Positions CFTC | Réagir »

Fonction publique : CPA, formation professionnelle et amélioration de droits en santé au travail

janvier 4th, 2017 by cftcchsa

La loi Travail du 8 août 2016 a autorisé le gouvernement à prendre par ordonnance les dispositions visant à mettre en oeuvre le CPA pour les agents des trois versants de la fonction publique :

À compter du 1er janvier 2017, tout fonctionnaire, y compris agent contractuel, bénéficierait d’un CPA. Celui-ci serait constitué du compte personnel de formation (CPF) et du compte d’engagement citoyen (CEC).

Avec la mise en place du CPA, le CPF remplacera donc le droit individuel à la formation (DIF), qui continue aujourd’hui de s’appliquer dans la fonction publique. Le projet d’ordonnance prévoit les mêmes règles que celles applicables dans le secteur privé : le CPF sera alimenté à hauteur de 24 heures maximum par an jusqu’à l’acquisition de 120 heures, puis de 12 heures maximum par an, dans la limite d’un plafond total de 150 heures.

Pour le fonctionnaire qui appartient à un corps ou cadre d’emplois de catégorie C et qui n’a pas atteint un niveau de diplôme CAP/BEP, l’alimentation du CPF se ferait à hauteur de 48 heures maximum par an et le plafond serait porté à 400 heures. Un crédit d’heures supplémentaires, limité à 150 heures et soumis aux plafonds précités, pourrait être accordé pour prévenir une situation d’inaptitude. Par ailleurs, le projet d’ordonnance reconnaît le droit à la formation professionnelle tout au long de la vie des fonctionnaires (y compris agents contractuels).

Ce droit « doit favoriser leur développement professionnel et personnel, et faciliter leur parcours professionnel, leur mobilité et leur promotion. Enfin, le projet de cette ordonnance renforce certains droits en matière de santé au travail en mettant en place :

- une présomption d’imputabilité au service des accidents survenus dans le temps et le lieu du service et dans l’exercice de ses fonctions ainsi que des maladies professionnelles inscrites aux tableaux du Code de la sécurité sociale. Le fonctionnaire n’aurait donc plus à prouver le caractère professionnel de son affection ;

-  un congé spécial de maladie lorsque celle-ci fait suite à un accident du travail ou à une maladie professionnelle. Durant ce congé, qui serait assimilé à une période de service effectif, le fonctionnaire conserverait l’intégralité de son traitement. Le fonctionnaire aurait aussi droit au remboursement des honoraires et des frais médicaux, dans la limite des tarifs de la sécurité sociale.

- un « congé pour reclassement » pour le fonctionnaire déclaré inapte. Ce congé consisterait en une période de préparation au reclassement d’une durée maximale d’un an, avec maintien du traitement.

-  un accès simplifié au temps partiel thérapeutique. L’agent n’aurait notamment plus à justifier de six mois consécutifs d’arrêt, s’agissant d’une maladie non professionnelle, pour y prétendre. Néanmoins, ce projet d’ordonnance prévoit de réserver la visite médicale d’aptitude à l’entrée dans la fonction publique aux seuls corps et cadres d’emploi nécessitant des conditions d’aptitude physique particulières.

Posted in Actualité, Informations CFTC, CTE, CHSCT | Réagir »

Exercice de la profession d’assistant dentaire :

janvier 4th, 2017 by cftcchsa

Le décret n°2016-1646 du 1er décembre 2016 (JO du 3 décembre 2016) relatif aux modalités d’exercice de la profession d’assistant dentaire définit les activités que les assistants dentaires sont habilités à réaliser et détermine leurs conditions d’exercice. Il précise les conditions dans lesquelles les ressortissants de l’Union européenne et des États parties à l’accord sur l’Espace économique européen peuvent faire reconnaître leurs qualifications pour exercer la profession d’assistant dentaire, ainsi que les conditions dans lesquelles les étudiants en chirurgie dentaire peuvent exercer la profession d’assistant dentaire et les modalités d’enregistrement des titres de formation.

L’assistant dentaire est habilité à pratiquer les activités suivantes dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité :
« 1° L’assistance du chirurgien-dentiste ou du médecin exerçant dans le champ de la médecine bucco-dentaire dans la réalisation des gestes avant, pendant et après les soins ;
« 2° L’accueil des patients et la communication à leur attention ;
« 3° L’information et l’éducation des patients dans le champ de la santé bucco-dentaire ;
« 4° L’entretien de l’environnement de soins, des matériels liés aux activités et la gestion du risque infectieux ;
« 5° La gestion et le suivi du dossier du patient ;
« 6° Le recueil, la transmission des informations, la mise en œuvre de la traçabilité dans le cadre de la structure de soins ;
« 7° L’accueil, l’accompagnement des assistants dentaires en formation ou nouveaux arrivants dans la structure et l’amélioration des pratiques professionnelles.

Posted in Actualité, Informations CFTC, CTE | Réagir »

Fonds pour l’emploi hospitalier : taux de contribution

janvier 3rd, 2017 by cftcchsa

décret du 28 décembre 2016 :

Décret n° 2016-1942 du 28 décembre 2016 fixant le taux de la contribution due au fonds pour l’emploi hospitalier par les établissements énumérés à l’article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière.

Ce décret fixe à 0,80 % le taux de la contribution au fonds pour l’emploi hospitalier, à compter du 1er janvier 2017.

Ce taux était précédemment de 1 %.

Vous trouverez, en cliquant ici, ce décret…

Posted in Actualité, Informations CFTC, CTE | Réagir »

La CFTC du CHSA peut peut positiver sur son score de satisfaction :

décembre 29th, 2016 by cftcchsa

Les fêtes de fin d’année sont l’occasion pour la CFTC de revenir sur les temps forts de la vie du CHSA depuis les dernières élections. Durant cette période, la CFTC reste mobilisée pour suivre au jour le jour l’actualité et y participer activement. Ceci pour rassurer tous sont qui nous ont fait confiance pendant des années et espèrent nous revoir à la tête des prochaines élections !

12004097_872869436099740_4746643020834840159_n.jpg

Posted in Informations CFTC, Actualité, CAPL, CTE, CHSCT, Positions CFTC | Réagir »

Bonne fin d’année à tous les agents du CHSA et des TPE (votez pour nous)

décembre 27th, 2016 by cftcchsa

cftc1.jpg

Posted in Informations CFTC, Convention collective, Tracts, CAPL, CHSCT, CTE, Positions CFTC | Réagir »

En 2017, les bonnes résolutions =

décembre 27th, 2016 by cftcchsa

adherez2.jpg

cgt1.png

cftc10.jpg

Posted in Tracts, Informations CFTC, CAPL, CTE, CHSCT, Positions CFTC | Réagir »

Bonne fin d’année à tous les agents du CHSA

décembre 27th, 2016 by cftcchsa

bonne-fin-annee.jpg

Posted in Informations CFTC, Actualité, Tracts, CAPL, CHSCT, CTE, Positions CFTC | Réagir »

Meilleurs voeux pour 2017

décembre 23rd, 2016 by cftcchsa

meilleurs-voeux.jpg

Posted in Informations CFTC, Actualité, Tracts, CAPL, CHSCT, CTE, Positions CFTC | Réagir »

Le décret ” formation tout au long de la vie “

décembre 14th, 2016 by cftcchsa

Le choix a été fait d’élaborer un nouveau texte, lisible et cohérent, abrogeant le décret du 5 avril 1990.

Le décret ” formation tout au long de la vie ” met en œuvre la quasi-totalité des mesures prévues par les protocoles du 25 janvier, du 19 octobre et du 21 novembre 2006 et déclinée dans la loi de modernisation de la fonction publique du 2 février 2007.

L’ambition d’une formation professionnelle tout au long de la vie traduit la volonté des pouvoirs publics de mettre en œuvre une série d’outils rénovés ou nouveaux.
Ainsi, la plupart des dispositifs déjà existants dans le décret de 1990 font l’objet de mesures plus avantageuses pour l’agent et pourront, sous certaines conditions, être réalisées pour toute ou partie hors du temps de travail.

Le texte instaure 8 nouvelles typologies d’actions composant la formation professionnelle tout au long de la vie. Il modifie la construction du plan de formation, en créant les dispositifs et les outils suivants :

- le droit individuel à la formation (DIF),
- les périodes de professionnalisation,
- le congé pour validation des acquis de l’expérience (VAE),
- le congé pour bilan de compétences,
- le passeport formation,
- l’entretien formation.

Vous trouverez des éléments d’information sur le site de l’OPCA-ANFH

Les liens utiles

http://www.anfh.asso.fr (association nationale pour la formation des personnels hospitaliers)
http://www.fonction-publique.gouv.fr

La documentation

- La formation professionnelle tout au long de la vie dans la fonction publique hospitalière (ppt Diaporama powerpoint) Téléchargement (229.5 ko)
- La formation dans la fonction publique hospitalière : un dispositif accessible tout au long de la vie (pdf La formation dans la FPH) Téléchargement (923.7 ko)

Congé de formation professionnelle

La demande de congé doit être formulée au moins 60 jours (2 mois) avant la date de début de la formation.

Elle doit préciser les dates de début et de fin du congé, la formation envisagée et les coordonnées de l’organisme de formation.

À réception de la demande, l’établissement employeur a 30 jours pour répondre à l’agent.

Le congé de formation professionnelle est accordé :

  • dans la limite des crédits disponibles de l’association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier (ANFH),
  • et sous réserve des nécessités de service,
  • et à condition que le nombre d’agents bénéficiaires d’un congé de formation ne dépasse pas 2 % du nombre total des agents de l’établissement au 31 décembre de l’année précédente.

Lorsqu’il n’est pas possible de satisfaire toutes les demandes, le congé est accordé en priorité aux agents dont la demande a été précédemment refusée.

L’établissement ne peut opposer 3 refus consécutifs à une demande de congé qu’après avis de la CAP.

L’agent bénéficiaire d’un congé de formation professionnelle s’engage à servir dans la fonction publique (d’État, territoriale ou hospitalière) pendant une période égale à 3 fois celle pendant laquelle il a perçu des indemnités.

À l’issue du congé de formation, le fonctionnaire reprend un emploi correspondant à son grade dans son établissement d’origine. L’agent contractuel reprend un emploi de niveau équivalent à celui qu’il occupait auparavant.

En cas d’accord de l’ANFH, l’agent perçoit une indemnité mensuelle forfaitaire égale à 85 % du traitement brut et de l’indemnité de résidence perçus au moment de la mise en congé dans la limite de 2 605,21 € brut par mois. Elle est augmentée du supplément familial de traitement (SFT).

Posted in Plan formation, Actualité, Informations CFTC, CTE | Réagir »

« Posts précédents



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 6243 articles | blog Gratuit | Abus?