compteur CFTC

Compteur pour blog gratuit

Archives CFTC

Calendrier CFTC

août 2015
L Ma Me J V S D
« juil    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Wikipédia

Activité du site

WooRank of cftcchsa.blogvie.com

CFTC CHSA

Compteur de visiteurs en temps réel

Jouer sur prizee

Jeux Gratuits et Cadeaux !

Votez

Trafic Booster

Météo

météo Maubeuge

Retour en service pendant les congés d’été des agents FPH en études promotionnelles

août 3rd, 2015 by cftcchsa

réponse de la DGOS :

La Fédération Hospitalière de France a interrogé la DGOS sur le jugement du Tribunal Administratif de Poitiers du 11 mars 2015 qui a estimé qu’un agent de la FPH du CHU de Poitiers, bénéficiant du dispositif des études promotionnelles, ne devrait pas être réaffecté sur un emploi hospitalier pendant une partie de la période des congés d’été alors que les enseignements et les stages de son cursus de formation sont interrompus pendant deux mois.

Voici l’analyse juridique et des éléments de réponse communiqués par la DGOS :

1/ La décision prise par le TA de Poitiers ne fait actuellement pas jurisprudence

Elle ne s’applique qu’aux parties à l’instance, c’est-à-dire qu’à l’agent auteur du recours et à l’établissement public de santé concerné. Elle ne peut faire jurisprudence que si le jugement, après appel, devait être confirmé ultérieurement par une autre juridiction.La réglementation en vigueur continue donc à s’appliquer pour les autres agents de l’établissement concerné et des autres établissements de la FPH.

2/ Concernant la notion de temps de travail personnel complémentaire figurant à l’article 39 (avant dernier alinéa) de l’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d’Etat d’infirmier

Cet arrêté qui concerne l’ensemble des étudiants infirmiers (en formation initiale post bac, agents en reconversion et agents de la fonction publique en études promotionnelles), fixe la durée totale de la formation à 4200 heures sur trois ans correspondant d’une part à 2 100 heures de formation théorique et d’autre part à 2 100 heures de formation clinique. Dans l’article 39, seules ces 4200 heures constituent la durée de la formation et des enseignements.

Le temps de travail personnel complémentaire, estimé à 900 heures environ, soit 300 heures par an, ne figure pas dans le décompte de la durée de formation.

Pour mémoire, la notion de temps de travail personnel complémentaire n’existait pas avant 2009 dans les textes relatifs à la formation conduisant au diplôme d’infirmier, elle a été introduite dans le cadre de la réglementation européenne LMD, car le temps de travail personnel complémentaire rentre dans le calcul des ECTS qui a permis de reconnaître le diplôme d’IDE au grade de licence.

L’arrêté du 31 juillet 2009 distingue d’ailleurs « le temps de travail personnel guidé » qui est inclus dans le temps de formation théorique, du temps de travail personnel complémentaire qui n’est donc intégré ni dans le temps de formation théorique ni dans le temps de formation clinique.

Si le décret du 21 août 2008 relatif à la formation tout au long de la vie mentionne que les actions de formations continue et les études promotionnelles se déroulent sur le temps de travail de l’agent, il s’agit uniquement des périodes durant lesquelles l’agent se trouve effectivement en cours avec un enseignant ou en stage sur le terrain, et ceci pour toutes catégories de formation : de nombreuses formations autres que les études promotionnelles nécessitent un investissement personnel sur du temps complémentaire (FAE incluant des travaux personnels, préparation aux concours de la fonction publique, actions de développement des compétences intégrant des recherches et réflexions personnelles pendant les périodes d’intersession) qui ne font pas partie du temps de travail hospitalier.

Ce temps de travail complémentaire personnel correspond donc à un temps, que tous les étudiants, dans le cadre de leur scolarité et quelles que soient les études poursuivies et le statut de ces étudiants, effectuent régulièrement à leur domicile pour réviser leurs cours, et préparer leurs examens. Il n’est pas du temps durant lequel l’agent est à la disposition de son employeur, ou en cours dans un institut de formation, ou en stage. Il n’a donc pas à être considéré comme du temps à retenir dans le décompte du temps de travail d’un agent de la FPH, il n’est donc pas du temps de travail rémunéré.

3/Concernant la position statutaire des étudiants en études promotionnelles et leur droit à congés annuels

Les agents en études promotionnelles sont des agents en position d’activité. S’agissant de la réglementation sur les congés annuels, ils sont régis par le décret n°2002-8 du 4 janvier 2002 relatif aux congés annuels des agents des établissements de la fonction publique hospitalière qui ouvre droit à 25 jours de congés annuels pour l’exercice de fonctions à temps plein. Cette disposition explique la raison pour laquelle les agents en études promotionnelles, tels ceux préparant le diplôme d’infirmier, reviennent travailler durant un mois pendant l’été, période durant laquelle les enseignements et stages organisés dans les instituts de formation sont interrompus pendant plusieurs semaines.

4/ Possibilité pour les étudiants de bénéficier de temps supplémentaire rémunéré par l’employeur en dehors de la durée de formation de 4200 heures (circulaire DGOS/RH4 n°2010-337 du 1er septembre 2010 relative aux congés annuels des agents en études promotionnelles).

La circulaire DGOS/RH4 n°2010-337 du 1er septembre 2010 relative aux congés annuels des agents en études promotionnelles a rappelé les principes énoncés ci-dessus et a , de plus , prévu des dispositions dérogatoires pour accompagner le mieux possible certains agents en difficulté dans leur cursus de formation : après évaluation des besoins avec la direction de l’institut de formation, l’employeur peut accorder du temps supplémentaire à l’agent s’il existe un réel besoin de mise à niveau (par exemple, stage clinique à refaire pendant un mois d’été).

Mais ces dérogations restent bien évidemment exceptionnelles et doivent être justifiées.

5/Dispositions figurant dans les contrats d’engagement de servir

Enfin, la décision prise par le TA de POITIERS nous conduit à rappeler que les contrats d’engagement de servir des agents en études promotionnelles, établis par les établissements, doivent mentionner :

- statut et position d’activité de l’agent ;

- mode de rémunération en conformité avec les dispositions de l’article 8 du décret n°2008-824 relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie (soit traitement de base, le cas échéant complété par l’ indemnité de résidence et le supplément familial de traitement) ;

- modalités concernant l’engagement de servir lui-même (durée de l’engagement, modalités de remboursement si rupture de l’engagement ou départ vers un autre établissement  avant la fin de l’engagement) en conformité avec les dispositions du décret n°91-1301 relatif aux modalités de remboursement des frais de formation d’un agent ayant souscrit un engagement de servir dans la fonction publique hospitalière.

Posted in Plan formation, Actualité, Informations CFTC, Article presse | Réagir »

4èmes rencontres aides-soignantes

février 15th, 2015 by cftcchsa

Vendredi 29 mai 2015

Le Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes organise les 4èmes rencontres aides-soignantes qui auront lieu le vendredi 29 mai 2015 au Cinéma Kinépolis à Nîmes.

4èmes rencontres aides-soignantes - Vendredi 29 mai 2015

4èmes rencontres aides-soignantes - Vendredi 29 mai 2015

Cette journée professionnelle s’inscrit dans le cadre du DPC.

Elle est l’occasion de rencontres et de débats qui auront pour thème cette année « le travail en collaboration, le travail en équipe ».

A retourner au :

Centre hospitalier régional universitaire de nîmes
Direction du Développement Professionnel
Secteur Formation
Place du Professeur Robert Debré • 30029 Nîmes cedex 9
FORMATION SOUHAITEE
Intitulé de la formation : ……………………………………………………………………………………………………….
Dates (si indiquées sur le programme ou communiquées par le secteur formation) …………….
Coût : …………………………………………………………………………………………………………………………………….
STAGIAIRE
Nom : ………………………………………………………………… Prénom : ………………………………………………….
Date de naissance : ……………………………………………………………………………………………………………..
Fonction/grade : ……………………………………………………………………………………………………………………
Téléphone : ……………………………………………………………………………………………………………………………
Adresse : ……………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………………………………
N°ADELI ou n° RPPS : …………………………………………………………………………………………………………….
Prise en charge : par l’employeur personnelle
ETABLISSEMENT (si prise en charge par l’employeur) :
Désignation de l’employeur : …………………………………………………………………………………………………
Adresse de l’employeur : ………………………………………………………………………………………………….……
………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Nom du responsable de l’inscription : ……………………………………………………………………………………
Adresse mail : ………………………………………………………………………………………………………………………..
Fait à : Le :
Signature du stagiaire Signature et cachet de l’établissement
(si prise en charge par l’employeur)
BULLETIN D’INSCRIPTION
Centre hospitalier régional universitaire de nîmes
Direction du Développement Professionnel
Secteur Formation
Place du Professeur Robert Debré • 30029 Nîmes cedex 9

Posted in Plan formation, Actualité, Informations CFTC | Réagir »

ACH : formation d’adaptation à l’emploi, arrêté du 24 octobre 2014

novembre 2nd, 2014 by cftcchsa

Publication au journal officiel du 30 octobre 2014 de l’arrêté du 24 octobre 2014 fixant l’organisation et le contenu de la formation d’adaptation à l’emploi des membres du corps des adjoints des cadres hospitaliers.

Cet arrêté détermine les modalités d’organisation et le contenu de la formation d’adaptation à l’emploi (FAE) du corps des adjoints des cadres hospitaliers. Personnels concernés :

Personnels nommés dans le corps des ACH par concours ou liste d’aptitude, agents détachés dans le corps ou ayant bénéficié d’une intégration directe dans le corps.

Planification de la FAE :

La FAE doit être terminée à l’issue de l’année qui suit la nomination, le détachement ou l’intégration directe.

Elle peut être organisée en périodes discontinues pour permettre l’alternance entre formation et exercice professionnel.

Durée de la formation : 189 Heures réparties en trois modules

- Module 1 : le cadre d’exercice en établissement de santé ou établissement social ou médico-social relevant de la FPH (5 jours ou 35 H)

- Module 2 : techniques de management et de communication (12 jours ou 84 Heures),

- Module 3 : connaissances spécifiques nécessaires aux fonctions exercées (10 jours ou 70 Heures dont 5 jours ou 35 H de stage)

Le programme de chaque module est détaillé en annexe de l’arrêté.

Date d’entrée en vigueur :

Les dispositions de cet arrêté s’appliquent au plus tard au 1er janvier 2015.

L’arrêté du 1er octobre 1991 relatif à la FAE des ACH est abrogé.

Vous trouverez, en cliquant ici, cet arrêté.

Posted in Bon à savoir, Plan formation, Actualité, Informations CFTC | Réagir »

Développement des compétences : axes prioritaires 2015

août 20th, 2014 by cftcchsa

Cette instruction présente les axes prioritaires ainsi que les actions nationales à mettre en œuvre par les établissements, pour l’année 2015, dans le cadre de leur plan de développement des compétences :

I - Axes prioritaires en matière de formation professionnelle tout au long de la vie

1.1    Développement des ressources humaines : conditions de travail, parcours professionnels, qualité de vie au travail : annexes 1 à 8,

1.2    Prise en compte des évolutions sociétales dans les établissements de la fonction publique hospitalière : annexes 9 à 11,

1.3    Evolution des compétences professionnelles et sécurité des procédures : annexes 12 à 16.

II - Programme prioritaire de développement professionnel continu

2.1 Qualité et sécurité des prises en charge des patients : annexes 17 à 25,

2.2 Santé publique et parcours de soins : annexes 26 à 29.

III - Programmes nationaux de développement professionnel continu : Annexes 30 à 32.

Vous trouverez, en cliquant ici, cette instruction.

Posted in Plan formation, Actualité | Réagir »

Organisation de la validation des acquis de l’expérience pour l’obtention du diplôme d’Etat d’infirmier de bloc opératoire

juin 17th, 2014 by cftcchsa

Arrêté du 24 février 2014 relatif aux modalités d’organisation de la validation des
acquis de l’expérience
pour l’obtention du diplôme d’ Etat d’infirmier de bloc
opératoire :

Le candidat souhaitant acquérir le diplôme d’ Etat d’infirmier de bloc opératoire par la validation des acquis de l’expérience doit justifier, d’une part, de la détention d’un des diplômes d’infirmier ou titres de formation prévus par l’article L. 4311-3, du code de la santé publique ou de l’une des autorisations d’exercice prévues par les articles L. 4311-4 du même code et, d’autre part, des compétences professionnelles acquises dans l’exercice d’une activité salariée, non salariée ou bénévole, en rapport direct avec le contenu de ce diplôme.
Le rapport direct avec le diplôme est établi lorsque le candidat justifie avoir réalisé des activités dans chacun des quatre domaines suivants :
― au moins trois activités dans le domaine intitulé « réalisation de soins et d’activités liées à
l’intervention et au geste opératoire » ;
― au moins deux activités dans le domaine intitulé « réalisation de soins auprès d’une personne bénéficiaire d’une intervention » ;
― au moins trois activités dans le domaine intitulé « mise en oeuvre et contrôle de mesures
d’hygiène en bloc opératoire et dans les secteurs associés » ;
― au moins deux activités dans le domaine intitulé « mise en oeuvre de mesures de qualité et de sécurité en bloc opératoire et dans les secteurs associés ».
Le candidat doit avoir exercé les activités pendant au moins trois années en équivalent temps plein de façon consécutive ou non.

Vous êtes intéressés : Cliquez ici pour lier la suite et savoir comment faire !!!

Posted in Bon à savoir, Infirmières LMD, Plan formation, Infos pratiques, Tracts, Informations CFTC, CAPL | Réagir »

Utilisation de son droit au DIF au CHSA. La CFTC dit enfin !!!!!!!

mars 27th, 2014 by cftcchsa

La demande de la CFTC depuis des années pour l’octroi au DIF au personnel du CHSA a été entendu (ouf, cool, super). J’ai moi même fait l’expérience de solliciter une formation dans ce cadre là, il y a quelques années où le syndicat SUD me l’a refusé (formation informatique !).

Depuis cette année une somme conséquente est mise de côté dite “les projets émergeant“, le DIF en fait parti. Je me battais pour vous mais ATTENTION”, le syndicat SUD dont leurs militants actuels sont entrain de vouloir vider la caisse mais pour eux.

Sont-ils des vrais syndicalistes ? C’est la question que vous devez vous poser, à l’heure actuelle et avant les élections du 4 décembre 2014 !

Pour preuve, des agents sont partis sur leur propres deniers depuis le début de l’année car l’accès aux formations ponctuelles étaient bloquées par SUD et CGT, un transfert, pour la prise en charge était possible entre les budgets, cela a était un refus. On se marche parfois sur la tête, ça fait mal ! Surtout que 15 minutes plus tard des militants de SUD réclament leur droit au DIF (en étant présent, j’ai eu l’honnêteté de ne pas être présent sur mon cas, lorsque je l’ai soumis). Je suis pas contre, mais la logique est pour tous les salariés et pas que pour SUD !

Qu’est-ce que le DIF ?

Le DIF ou Droit Individuel à la Formation permet aux salariés de bénéficier d’actions de formation rémunérées ou indemnisées, sur le temps de travail ou en dehors.
Ces actions ont pour but de lui faire acquérir de nouvelles compétences, de se perfectionner ou de valider son expérience par une certification ou un diplôme.
Leur mise en œuvre, sous réserve de son accord, est prise en charge par l’employeur.

Quelle(s) différence(s) entre DIF et CIF ?

Le CIF (Congé individuel de formation) est un congé de longue durée pendant lequel un salarié peut suivre une formation de son choix. L’absence ne peut être supérieure à un an pour une formation à temps plein. Il peut être réalisé pendant ou hors du temps de travail. Son point commun avec le Droit Individuel à la Formation (DIF) ? Il est à l’initiative du salarié. Cependant l’objectif n’est pas le même. D’une durée de plusieurs mois, le CIF permet d’évoluer, d’acquérir une qualification ou de changer de métier, tandis que le DIF, beaucoup plus court, sert à réactualiser ou à développer des compétences.

Le 4 décembre 2014, ne vous trompez pas, votez en connaissance de cause, la CFTC en priorité, on a pas changé, notre doctrine est inscrite dans l’article 1 de nos statuts, l’homme avant tout, pas de système, pas de partis politiques, c’est issu d’une encyclique papale, RERUM NOVARUM, faites cliquez tous vos enfants sur cet endroit et téléphonez moi s’ils sont contre car alors ils ont besoin de soins (Extrait : Mais, parmi les devoirs principaux du patron, il faut mettre au premier rang celui de donner à chacun le salaire qui convient). Un syndicalisme venu d’ailleurs qui a plus de cent ans mais est toujours d’actualité ! Si vous êtes communistes, votez la CGT ! Mais voyez comment la Russie est gérer à l’heure actuelle. Si vous êtes révolutionnaire, votez SUD, soit disant solidaires, solidaires surtout de eux mêmes !

Je n’en dirais pas plus aujourd’hui, mais j’ai beaucoup d’arguments pour vous faire voter CFTC, le 4 décembre 2014, que je vous dévoilerais par la suite !

AMITIES A TOUS (CGT, c’est camarade, SUD, c’est le poing levé, la CFTC, c’est : “Le premier principe à mettre en avant, c’est que l’homme doit accepter cette nécessité de sa nature qui rend impossible, dans la société civile, l’élévation de tous au même niveau.  Il vaut mieux voir les choses telles qu’elles sont et, comme nous l’avons dit, chercher ailleurs un remède capable de soulager nos maux. Quant aux riches et aux patrons, ils ne doivent point traiter l’ouvrier en esclave; il est juste qu’ils respectent en lui la dignité de l’homme.”

Il n’y a pas tout évidemment de nos principes sur ces trois lignes mais elles mettent en avant nos principes, pas de politique. Allez voir les principes des deux autres, CGT et SUD, et venez me dire qu’ils n’ont aucun lien avec la politique que je me marre !!!

Droite ou gauche (en politique) c’est la même chose, au niveau syndical la CFTC, c’est un mouvement venu d’ailleurs !!! Pas assez connu, malheureusement!

VOTEZ CFTC, le 4 décembre 2014

Posted in Actualité, Plan formation, Informations CFTC, Tracts, CTE, Positions CFTC | Réagir »

Pour nous rejoindre, un numéro 06 37 15 00 33

mars 12th, 2014 by cftcchsa

bienvenue.jpg

Vous voulez aider la CFTC pour les prochaines élections du 4 décembre 2014, on vous attend…

06 37 15 00 33, monsieur DROMBOIS Jean pierre, manip radio

Posted in Actualité, Plan formation, Bon à savoir, Informations CFTC, Tracts, CTE, Divers, CAPL, Positions CFTC | Réagir »

Le DPC, c’est quoi, cette bébête…

novembre 21st, 2013 by cftcchsa

Le DPC, un dispositif pour optimiser la qualité et la sécurité des soins Instauré par la loi HPST, le DPC est désormais une obligation qui s’inscrit dans une démarche permanente pour l’ensemble des professionnels de santé médicaux et paramédicaux.

Ce dispositif a pour vocation d’améliorer la qualité et la sécurité des soins pratiqués par les professionnels de santé par l’amélioration des connaissances et l’analyse des pratiques professionnelles.

Le guide du DPC est accessible à l’adresse

http://www.anfh.fr/site/guide-du-dpc

le Développement professionnel continu  (DPC)

Posted in Bon à savoir, Plan formation, Infos pratiques, Actualité, Informations CFTC | Réagir »

Axes prioritaires de formation et de DPC pour 2014

août 2nd, 2013 by cftcchsa

Circulaire du 19 juillet 2013 :

Vient d’être publiée la circulaire n°DGOS/RH4/2013/295 du 19 juillet 2013 qui fixe les orientations en matière de développement des compétences des personnels des établissements publics hospitaliers et médico-sociaux.

17 actions prioritaires ont été fixées pour 2014 dans le cadre du plan de formation et du développement professionnel continu (DPC) et en cohérence avec les orientations nationales de DPC définies par l’arrêté du 26 février 2013.

Ont également été retenus :

  • deux actions de formation nationales (AFN) : sur la qualité du dialogue social et l’animation de travail d’équipe
  • deux programmes nationaux de DPC: sur le parcours de soins des personnes âgées en risque de perte d’autonomie et la gestion des risques associés aux soins en équipe.

Annexes :
Annexe 1 : Renforcer le développement d’une culture d’évaluation et de prévention des risques professionnels dans les établissements relevant de la fonction publique hospitalière
Annexe 2 : Qualité de vie au travail : responsabilité sociale et exigence de management durable
Annexe 3 : Professionnalisation des jurys de concours : sécurité juridique, égalité des chances
Annexe 4 : Principes et fondements de la laïcité
Annexe 5 : Egalité homme-femme : lutter contre les stéréotypes
Annexe 6 : Informatisation de la production de soins : impact sur le secret médical et la confidentialité des données de santé
Annexe 7 : Améliorer l’accès au dossier médical
Annexe 8 : Fiabiliser l’identification du patient à toutes les étapes du parcours de soins
Annexe 9 : Démarche palliative et accompagnement des personnes en fin de vie en dehors des services spécialisés
Annexe 10 : Evaluation et prise en charge de la douleur
Annexe 11 : Déploiement d’une culture et d’une dynamique de bientraitance
Annexe 12 : Accueil et prise en charge des personnes handicapées
Annexe 13 : Pertinence des soins
Annexe 14 : Prise en charge de l’autisme
Annexe 15 : Repérage précoce et intervention brève (RPIB) concernant les conduites addictives particulièrement chez les jeunes
Annexe 16 : Interfaces « ville-hôpital » : la sortie du patient hospitalisé
Annexe 17 : Qualité du partenariat entre établissements d’HAD et établissements sociaux et médico-sociaux à l’occasion de la prise en charge conjointe d’un résident/patient
Annexe 18 : Qualité du dialogue social dans les établissements de la fonction publique hospitalière
Annexe 19 : Animer le travail d’équipe: qualité du travail, qualité de vie au travail
Annexe 20 : Parcours de soins des personnes âgées en risque de perte d’autonomie
Annexe 21 : Gestion des risques associés aux soins en équipe

Légifrance…..

La circulaire complète en PDF….

Posted in Plan formation, Actualité, CTE | Réagir »

Le Développement Professionnel Continu des agents de la FHP et du secteur privé

juin 27th, 2013 by cftcchsa

Pour tout savoir :

Le DPC est l’obligation pour chaque professionnel de santé de suivre une formation qui rentre dans la cadre de la formation professionnelle continue et de l’évaluation des pratiques professionnelles.

Le  – DPC – a été mis en place par l’article 59 de la loi 2009-879 du 21 juillet 2009 Hôpital Patient Santé et Territoire.

Les formations inscrites dans le plan de formation annuel d’un établissement de santé peuvent rentrer dans le cadre du DPC si elles satisfont aux critères précisés dans les textes législatifs sur le DPC.

Les principales dispositions législatives et réglementaires qui déterminent le développement professionnel continu sont :

- Décret 2008-824 du 21 août 2008 relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie dans la fonction publique hospitalière

- Loi 2009-879 du 21 juillet 2009 – article 59 – Hôpital Patient Santé Territoire

- Décret 2011-2113 du 30 décembre 2011 relatif à l’organisme gestionnaire du DPC

- Décret 2011-2114 du 30 décembre 2011 relatif au DPC des professionnels de santé paramédicaux

- Circulaire N°DGOS/RH4/2012/206 du 22 mai 2012 relative aux axes et actions de formation nationales prioritaires à caractère pluriannuel de la fonction publique hospitalière

- Arrêté du 26 février 2013 fixant la liste des orientations nationales du développement professionnel continu des professionnels de santé pour l’année 2013.

Le programme du DPC doit :

- être conforme à une orientation nationale ou à une orientation régionale

- comporter des méthodes validées par la Haute Autorité de santé après avis de la commission scientifique du Haut Conseil des professions paramédicales

- être mis en œuvre par un organisme de DPC enregistré.

Les professionnels de santé sont réputés avoir satisfait à son obligation de DPC si, au cours de l’année civile écoulée, ils suivent une action de formation professionnelle continue répondant à la définition et aux conditions du DPC.

Selon la profession concernée, le contrôle du respect de l’obligation du DPC est assuré par les conseils de l’ordre, les employeurs ou l’ARS – Agence Régionale de Santé.

Le développement professionnel continu concerne les praticiens hospitaliers, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, pharmaciens, masseur-kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, manipulateur d’électroradiologie médicale, audioprothésiste, opticien-lunetier, pédicure-podologue, prothésiste et orthésiste, diététicien, technicien de laboratoire médical, infirmier, infirmier anesthésiste, infirmier de bloc opératoire, puéricultrice, orthophoniste, orthoptiste, aide-soignant et auxiliaire de puériculture.

Le développement professionnel continu a pour objectif :

- l’évaluation des pratiques professionnelles

- le perfectionnement des connaissances et des compétences

- l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins

- la prise en compte des priorités de santé publique et de la maîtrise médicalisée des soins.

 

Posted in Plan formation, Bon à savoir, Actualité, Informations CFTC, Tracts, CTE | Réagir »

« Posts précédents



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 5192 articles | blog Gratuit | Abus?