compteur CFTC

Compteur pour blog gratuit

Archives CFTC

Calendrier CFTC

juillet 2017
L Ma Me J V S D
« juin    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Wikipédia

Activité du site

WooRank of cftcchsa.blogvie.com

CFTC CHSA

Compteur de visiteurs en temps réel

Jouer sur prizee

Jeux Gratuits et Cadeaux !

Votez

Trafic Booster

La CFTC à Fourmies le 1er mai, comme tous les ans :

avril 30th, 2017 by cftcchsa

La fusillade de Fourmies est un évènement qui s’est déroulé le 1er mai 1891. Ce jour-là, la troupe met fin dans le sang à une manifestation pacifique d’ouvriers clamant : « C’est les huit heures qu’il nous faut ! ». Le bilan est de neuf morts et de 35 blessés.

lintransigeant.JPG

La CFTC déposera une gerbe comme chaque année au cimetière:

mmorts.jpgCarte postale : FOURMIES (Nord) - Monument des victimes du 1er Mai 1891

muguet.png

Posted in photos souvenir, Actualité, Informations CFTC, Positions CFTC | Réagir »

A votre demande, voici le lien :

mars 15th, 2017 by cftcchsa

Pour voir le portrait complet (la vie de JP Drombois retracée  sur le site d’Ouest-France) :

e04_nous-francais_2400.jpg

Cliquez ici :

ouest-france

Mon avis : bien écrit,  rien est inventé, retracé tel que l’entretien s’est déroulé (bon écrivain : Jean François BOUTHORS)

Posted in Vos représentants, Actualité, Article presse, Auteur | Réagir »

Nous, Français : Les amoureux de Maubeuge

mars 11th, 2017 by cftcchsa

Afin de vous mettre l’eau à la bouche, voici quelques extraits du livre qui retrace ma vie (paru sur ouest France) , bientôt en kiosque :

Texte de Jean-François Bouthors et illustration de Brigitte Lannaud Levy

Où il est question de chemises à fleurs, de mobylette et de pilule, d’un service militaire qui met du plomb dans la tête, d’engagement syndical et des 35 heures dans un hôpital, et du mariage pour tous.

Il approche de la retraite. Ces deux-là sont de plus en plus amoureux. Jean-Pierre le proclame avec délectation. Lui, quatrième d’une famille de cinq (deux filles, puis trois garçons), est de Maubeuge, qui était alors encore fière de son industrie.

Son père, menuisier de son état, était entré dans la fonction publique territoriale, employé par la mairie de Maubeuge. Il a fini sa carrière comme ingénieur municipal dans la commune voisine de Jeumont.

Oncles, tantes, cousins, cousines habitaient à proximité. C’était un temps où l’on ne s’éloignait guère du berceau familial.

Quand ils font connaissance, Jean-Pierre porte les cheveux longs et des chemises à fleurs. « J’étais dans ma période hippie. J’imaginais partir garder des moutons en montagne… »

L’été, le jeune galant travaille pour gagner de l’argent de poche. Il fait le recensement, embauche à l’usine, et une année participe même à l’ouverture d’un grand hypermarché, comme magasinier. Lever à trois heures du matin pour les mises en rayons. « Je n’ai jamais été payé, parce que je suis parti à l’armée aussitôt après, et finalement j’ai laissé tomber. »

Une nouvelle fois, Jean-Pierre est « verni ». Son oncle, manipulateur en électroradiologie dans le cabinet de radiologie, à deux maisons de chez ses parents, est sur le point de prendre sa retraite. Le docteur C., associé à son confrère S. plus jeune, lui a demandé de former quelqu’un pour lui succéder. L’oncle qui connaît les goûts de son neveu lui met le marché en main. Banco. Voilà Jean-Pierre avec un bon métier. Plus rien ne s’oppose à ce qu’il épouse Danièle. En mars 1975, ils passent devant le maire à Hautmont et devant le curé à Maubeuge, dans le quartier de Montplaisir.

Ce dernier mot sonne étrangement dans la bouche d’un hospitalier. Mais Jean-Pierre a commencé dans le privé et il a vu la différence de culture professionnelle. « À l’hôpital, certaines de mes collègues ne considéraient pas leurs patients comme des clients. Il n’était pas rare que j’entende gémir une grand-mère sur la table. Vous savez, c’est dur, une table de radio. Elles, elles étaient plongées dans le catalogue de la Redoute ! » Choqué, il en parle à la surveillante générale de l’hôpital. Mais elle le rabroue. « Elle m’a dit de m’écraser, que je n’avais pas à porter un jugement sur le travail des autres.

, il fallait que je sois protégé, sinon, cela me retomberait sur le paletot. » Il cherche un syndicat. J’ai regardé du côté de la CGT, de la CFDT… Trop politiques. Finalement, j’ai préféré la CFTC.
Pendant des années, la CFTC sera le syndicat majoritaire de l’hôpital de Maubeuge, le seul à avoir des élus. Les relations seront bonnes avec les médecins - « c’était la fin des mandarins, quand je suis arrivé » -, comme avec la direction de l’hôpital.

Depuis quelques années, d’autres centrales se sont implantées. Aujourd’hui, la CGT tient le haut du panier. La nature a horreur du vide ; or Jean-Pierre, absorbé par de nombreux mandats départementaux, régionaux et nationaux, comme dans des commissions de la Sécurité sociale, n’a plus été aussi présent. « Je reviens sur le terrain, pour relancer la CFTC, avant de partir en retraite. Depuis que je suis davantage à l’hôpital, on remonte la pente. »

Il parle. Danièle le regarde avec une tendresse amusée. De ces années de syndicalisme intense de son mari, elle se souvient qu’il passait en coup de vent, le temps de s’asseoir pour manger avant de repartir pour une énième réunion. « Chaque fois que j’arrivais, j’avais mon dîner prêt », confirme-t-il avec un air ravi.

En 2012, Jean-Pierre a voté François Hollande. « Parce que dans son programme il promettait d’ouvrir le mariage et l’adoption aux homosexuels ! » À l’époque, il s’en souvient, la CFTC, au niveau national, abordait le sujet à reculons.

Allez, j’arrête, dès que le livre pourra être acheté, je vous le dis….. Vous en apprendrez bien plus sur moi !!!!!

Bon, une des illustration du livre :

nous-francais_part-2.jpg

Ma période, Café de la Paix, Hautmont, le dimanche matin…

Posted in Actualité, Article presse, Auteur | Réagir »

Souvenir : À la mémoire de …..Patrick….

mars 8th, 2017 by cftcchsa

Madame Joëlle BEILLANT-BALCON, son épouse
Nicolas BEILLANT, Thomas BEILLANT, ses fils
Annick BEILLANT †,
Magali et Yves DANNEELS-BEILLANT, Thibault et Glwadys, Quentin, Manon, Lisa,
ses sœurs, beau-frère, neveux et nièces
Josette † et Yvon SOËTE-BALCON, Isabelle et Luc, Delphine et Christophe,
Geneviève BALCON, Jacqueline et Jean-Claude MAUDOUX-BALCON, Christophe et Nadia, Laurence et Laurent,
ses belles-sœurs, beaux-frères, neveux et nièces
Toute la famille,
Fred, Céline et Bernard, Evelyne, Carine, Magali, ses amis qui l’ont soutenu. Ses amis, collègues et membres du syndicat FO,

ont la tristesse de vous faire part du décès de Monsieur Patrick BEILLANT

beillant1.jpg Infirmier au CHSA , secrétaire du syndicat FO du CHSA, survenu à Maubeuge le 19 octobre 2016 à l’âge de 59 ans.

Position CFTC : Bientôt 5 mois mais toujours dans mes pensées, Patrick où que tu sois, tu es toujours dans mes pensées. Bon courage Jöelle ! N’hésites pas à me téléphoner si tu en éprouves le besoin.

Posted in photos souvenir, Divers, Positions CFTC | Réagir »

Congrès UD CFTC Nord de 2008

décembre 2nd, 2016 by cftcchsa

pancarte-congres-2008.jpg

jpd-micro-2008.jpg

jpd-au-micor-2008.jpgjp-au-micro-2008.jpg

Que de souvenirs en tête, déjà les cheveux moins longs!!!

groupe-2008.jpg

Posted in photos souvenir, Actualité, Informations CFTC | Réagir »

Ma femme vient de lire l’ordre du jour du prochain CHSCT :

novembre 12th, 2016 by cftcchsa

Morte de rire, comme d’ab (Tatie Danièle)…. qu’ils continuent, ils me font rire;

tatie.jpg

veulent-ils travailler ou venir faire leurs heures (lorsqu’ils veulent) en toute quiétude; vous vous imaginez bien que je dis cela car je ne suis pas loin de la retraite. Je ne veux pas me mettre à dos toutes les organisations syndicales, toutefois, nos méthodes ne sont pas similaires ! (Le but étant guère différent)

Elle a travaillé dans la couture (à la chaine) puis un petit supermarché, les conditions de travail étaient tous autres, elle a fait une tuberculose sévère de la part les clients, sans doute, elle était enceinte à l’époque (de moi et oui) de la découverte et a du se faire avorter à l’époque pour préserver sa santé. Ceci a été découvert au cabinet privé où je travaillais , c’est moi qui faisait les radios. Elle ne s’est jamais plainte sans subir, elle avait confiance en moi.

Dans quelques mois, ma vie va être retracée dans un bouquin écrit par un journaliste-écrivain, je vous tiens au courant… Amitiés à tous mes collègues.

Vous l’avez remarqué, mes pensées personnelles se dégagent plus le WE, mais c’est là que j’ai plus de temps pour le faire, en semaine trop pris, trop impliqué, trop pour vous et vos conditions de travail. Mon principal sujet étant : concilier vie professionnelle et vie personnelle.

Posted in Actualité, Informations CFTC, CHSCT, Positions CFTC, Auteur | Réagir »

J.-P. Drombois : une voix du Nord à la CFTC nationale

mars 9th, 2016 by cftcchsa

Souvenir, souvenir, article de la Voix du Nord le 26/11/2008…

Actualité Maubeuge  :

Entré à la CFTC en 1987, ce manipulateur radio au centre hospitalier de Maubeuge est depuis fin octobre et le congrès de Strasbourg conseiller confédéral. En clair, il représente désormais le Nord - Pas-de-Calais au siège du syndicat, à Paris. Tour d’horizon de l’actualité sociale avec lui.

À 55 ans, Jean-Pierre Drombois a pu se trouver du temps pour prendre un peu plus encore de responsabilités syndicales. Manipulateur radio au centre hospitalier de Maubeuge depuis 1980, syndicaliste depuis 1987, la liste de ses mandats est longue : trésorier de l’Union locale Hautmont - Sambre-Avesnois, inscrit à l’Union départementale Santé, président de l’Union départementale, trésorier de l’Union régionale, conseiller à la CPAM, défenseur prud’homal, conseiller du salarié et, enfin, depuis fin octobre, conseiller confédéral… Détaché depuis huit ans du centre hospitalier, il continue néanmoins d’y animer la section CFTC, dans les différentes instances où il représente les salariés.

Centre hospitalier.- Et dans le domaine de la santé ? «  Les hôpitaux sont en plan de redressement, dès qu’un budget est déficitaire. » À Maubeuge, en 2008, le syndicaliste a compté dix non-remplacements de départs à la retraite. Il devrait y en avoir 20 en 2009. «  L’hôpital d’Hautmont est dans le rouge. La cuisine n’y est pas aux normes, celle de Jeumont n’y est plus. » Des éléments qui n’ont pas été pris en compte lors de la rénovation de la cuisine maubeugeoise.

La Voix du Nord…

Depuis, j’ai trouvé le temps de faire 2 mandats comme conseiller confédéral (terminé en 2015) !

Actuellement, il me reste les fonctions de conseiller du salarié, défenseur prud’homal, trésorier de l’UL CFTC Sambre Avesnois, secrétaire adjoint au niveau de l’Union départementale chargé du rapport avec les syndicats, membre de l’Union Régionale Nord Pas de Calais, conseiller au Conseil d’Administration de la CPAM du Hainaut, membre du bureau du syndicat CFTC Santé Nord.

Posted in Actualité, Informations CFTC, Auteur | Réagir »

Votre serviteur au Congrès de Vichy

novembre 21st, 2015 by cftcchsa

dsc06207.JPG

Je remercie le Président d’avoir émis un hommage à quatre anciens conseillers confédéraux dont je faisais parti à la tribune,

Merci, Philippe,

(On aura encore l’occasion de se voir et de se parler, amitiés)

Une partie de la Délégation Nord (59) :

dsc06210.JPG

Posted in photos souvenir, Actualité, Informations CFTC | Réagir »

On est là

avril 18th, 2015 by cftcchsa

cftc.jpg

Posted in Informations CFTC, Tracts, Actualité, Bon à savoir, Positions statutaires, CAPL, Divers, Positions CFTC, CHSCT, CTE, Article presse, La CFTC | Réagir »

Souvenir, mon mariage, le 1er mars 1975, quarante ans de vie commune

mars 21st, 2015 by cftcchsa

mariage.jpg

1007190101040001.jpg

Posted in photos souvenir, Divers | Réagir »

« Posts précédents


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 6637 articles | blog Gratuit | Abus?